Notre feuille de route

Rédigé par Philippe Maxence le dans Religion

Notre feuille de route

Éditorial du numéro 1429 de L'Homme Nouveau, qui vient de paraître.

• Il y aura donc un avant et un après-voyage en France de Benoît XVI. Une certaine presse annonçait la visite d’un Pape « réac », « conservateur », crispé sur des questions de messe en latin. Elle prévoyait un accueil mitigé, une foule réduite à quelques nostalgiques. Et Benoît XVI est venu. Tel qu’en lui-même ! Il n’a pas composé un rôle pour la circonstance. Il ne s’est pas adapté à « son public ». Il a été Benoît XVI du début à la fin. Doux, presque timide, clair et ferme. Et pédagogue ! Sous le pontife, l’ancien professeur de théologie n’était jamais loin.
• J’ai eu la grâce d’assister à la conférence aux Bernardins. Les personnalités du monde de la culture présentes étaient loin d’être toutes des catholiques affichés et convaincus. Elles attendaient ce discours, guettant par avance le moindre faux pas vis-à-vis de la doxa moderne. À l’arrivée du Saint-Père, les acclamations ont été chaleureuses. Pendant son discours, le silence régnait, certains prenant même des notes. Après le départ du Pape pour Notre- Dame de Paris, il était clair que Benoît XVI avait surpris et conquis cet auditoire composite.
• La foule, elle, a été au rendez-vous. Aussi bien à Paris qu’à Lourdes. Les jeunes comme les plus âgés. La France a découvert en direct ce Pape trop souvent caricaturé. Ce n’est pas le Pape qui est tombé, mais sa caricature. Il est évident que ce n’est pas suffisant pour remplir les églises le dimanche. Il est clair qu’il faudra partir de là pour reprendre le long effort missionnaire. Une splendide « feuille de route » nous a été donnée. À nous de lui donner des suites pratiques.
 

Dans ce numéro, vous trouverez notamment :

– Des extraits importants des principales interventions du Pape en France;

– un article sur Sarah Palin, de notre correspondante aux États-Unis;

– La réponse de l'éditeur français de Newman à une campagne récente;

– Une tribune libre de Jacques Trémolet de Villers sur la désertification spirituelle de la France;

 et, bien sûr, les rubriques et chroniques habituelles, dont Pasquin et François Foucart.

Réseaux sociaux

Ajouter un commentaire

Après validation par l'Homme Nouveau, le commentaire sera mis en ligne sur le Blog.
Pour commenter cet article, veuillez remplir le formulaire suivant :

* Champs obligatoires

Aucun commentaire