A Dieu Mgr Lagrange

Rédigé par Philippe Maxence le dans Religion

A Dieu Mgr Lagrange
Mr Georges Lagrange (1929-2014), évêque émérite de Gap

Après Mgr Henri Brincard, tout récemment, Mgr Georges Lagrange est mort ce jeudi 11 décembre dans le diocèse de Belley-Ars où il s’était retiré. Évêque émérite de Gap, il fut à la fois très engagé dans la pastorale rurale et dans l’action missionnaire comme prêtre Fidei Donum. À ce titre, il fut présent en Algérie de 1964 à 1966 puis au Sénégal de 1983 à 1986.

Évêque de Gap

En 1988, le pape Jean-Paul II le nomma évêque de Gap alors qu’il était curé de Montluel dans le diocèse de Belley-Ars. Très attentif à la mission, Mgr Lagrange n’a cessé de vouloir réévangéliser son diocèse et il apporta notamment une attention particulière au sanctuaire Notre-Dame du Laus.

C’est là que j’ai eu la chance de pouvoir le rencontrer à plusieurs reprises, notamment lors des congrès du Centre international d’études liturgiques (CIEL) ou lors de cérémonies religieuses propres à son diocèse. C’était un homme aimable, qui avait gardé un bon sens paysan qui lui permettait de ne pas tomber dans les travers idéologiques. Beaucoup de ses confrères dans l’épiscopat n’appréciaient pas cet évêque du terrain, ouvert, peu enclin à la guerre entre catholiques. À propos de la liturgie, cet ancien de l’Action catholique remarquait que pour certains jeunes le nouveau rite était en fait l’ancienne messe qu’ils découvraient. Derrière Jean-Paul II et le cardinal Ratzinger, futur Benoît XVI, Mgr Lagrange n’hésita pas à œuvrer à la paix liturgique.

Un homme de terrain

Homme de terrain, Mgr Lagrange était avant tout un homme de foi. C’est ainsi, par exemple, qu’il accueillit les bénédictines de l’abbaye de Jouques venues fonder dans son diocèse le prieuré et future abbaye de Rosans. Il savait que l’action pastorale nécessitait un vrai poumon spirituel.

Nous prions pour que cet ouvrier du Seigneur repose dans l’éternité auprès de Celui qu’il a voulu servir totalement, avec humilité et patience. Nous lui demandons aussi de prier pour l’Église de France dont il fut l’une des figures courageuses à la fin du XXe siècle.  

Les funérailles de Mgr Georges Lagrange seront célébrées le lundi 15 décembre à 14h30 en l’église de Chatillon-sur-Chalaronne. Une messe sera célébrée à Gap en mémoire de Mgr Georges Lagrange le mardi 16 décembre à 18h30 en l’église Saint-André-des-Cordeliers.

 

Communiqué de la Conférence épiscopale de France

Nous apprenons avec tristesse le décès de Mgr Georges Lagrange, dans sa 85ème année évêque émérite de Gap, ce jeudi 11 décembre 2014 dans le diocèse de Belley-Ars où il s’était retiré. Né le 23 novembre 1929 à Châtillon-sur-Chalaronne (Ain), où fut curé Saint-Vincent-de-Paul au XVIIIème siècle, Mgr Georges Lagrange, après des études au Grand Séminaire de Belley et au Séminaire universitaire de Lyon, fut ordonné prêtre pour le diocèse de Belley le 29 juin 1955. Il y fut ensuite vicaire, à la Cathédrale de Bourg en Bresse, de 1955 à 1958. Très engagé dans la pastorale rurale, il fut successivement, aumônier diocésain de la Jeunesse Agricole Chrétienne – Jeunesse Agricole Chrétienne Féminine de 1958 à 1964, et, comme prêtre Fidei Donum, aumônier national de l’Action Catholique rurale d’Algérie de 1964 à 1966, puis en France, aumônier national adjoint du Mouvement chrétien dans le monde rural pour la branche des professions libérales et techniciennes de 1966 à 1972. Il fut ensuite curé dans des paroisses rurales du diocèse de Belley de 1972 à 1983, tout en étant aumônier de lycée à Bourg. De 1983 à 1986, il repartit en Afrique comme prêtre Fidei Donum, où il fut directeur diocésain de la catéchèse pour le diocèse de Dakar au Sénégal. A son retour dans le diocèse de Belley, il devint curé de Montluel de 1986 à 1988. Nommé évêque de Gap par le pape Jean-Paul II le 11 juillet 1988, il est ordonné évêque le 18 septembre au sanctuaire Notre-Dame du Laus et intronisé à la cathédrale de Gap le 25 septembre. Il créa une nouvelle maison diocésaine. Très sensibilisé à la mission, il écrivit une lettre pastorale en en mars 2000 « Pour une nouvelle évangélisation » et disait « il faut continuellement évangéliser, quotidiennement réévangéliser ». Le 18 novembre 2003, il est devenu évêque émérite de Gap, se retirant dans son diocèse natal de Belley-Ars. Au niveau national, il fut membre de la Commission des Missions à l’extérieur puis de la Commission de la Mission Universelle et entre temps de la Commission des Ministères ordonnés. Les funérailles de Mgr Georges Lagrange seront célébrées ce lundi 15 décembre 2014 à 14h30 en l’église de Chatillon-sur-Chalaronne et il sera inhumé dans son village natal selon sa volonté.

 

Réseaux sociaux

Ajouter un commentaire

Après validation par l'Homme Nouveau, le commentaire sera mis en ligne sur le Blog.
Pour commenter cet article, veuillez remplir le formulaire suivant :

* Champs obligatoires

Aucun commentaire