Les erreurs gallicanes d'un évêque d'aujourd'hui

Rédigé par La Rédaction le dans Religion

Les erreurs gallicanes d'un évêque d'aujourd'hui

Voici les propos de Mgr Yves Patenôtre, évêque de Sens-Auxerre, après l'intervention de Benoït XVI devant les évêques français à Lourdes :« Le Pape n'est pas le chef de l'Église. C'est le Christ qui est tête du Corps. Mais il est premier parmi ses frères. Et s'il ne nous a pas fait de révélations extraordinaires, il nous a confortés dans le bonheur d'annoncer l'Evangile, source de bonheur pour le monde. » (Eglise dans l'Yonne, 20 sept. 2008).

Et voici maintenant le Compendium du Catéchisme de l’Eglise Catholique :

« Le Pape, Évêque de Rome et successeur de saint Pierre, est principe perpétuel et visible, et fondement de l’unité de l’Église. Il est le vicaire du Christ, la Tête du collège des Évêques et le pasteur de toute l’Église, sur laquelle il a, par institution divine, un pouvoir plénier, suprême, immédiat et universel. » (n°182) Point suivant : « Le Collège des Évêques, en communion avec le Pape et jamais sans lui, exerce aussi sur l’Église un pouvoir suprême et plénier. » (n°183)

Commentaire: Si le Christ est la Tête ou le Chef (en latin c’est le même mot, caput) de l’Eglise dans son entier, c’est à dire invisible, avec les saints et les anges, le Pape est bien la Tête ou le Chef visible de l’Eglise visible sur terre. Il est donc faux d’écrire comme l’a fait Mgr Patenôtre que « Le Pape n’est pas le chef de l’Eglise ». Et si le Christ est la tête du Corps, le Pape n'est pas seulement « premier parmi ses frères », il est leur Tête, aucun évêque ne peut être en communion « sans lui » et seul le Pape a un pouvoir « plénier, suprême, immédiat et universel ». Si les évêques l’ont eux « aussi », le Pape l’a tout seul.

Réseaux sociaux

Ajouter un commentaire

Après validation par l'Homme Nouveau, le commentaire sera mis en ligne sur le Blog.
Pour commenter cet article, veuillez remplir le formulaire suivant :

* Champs obligatoires

9 commentaires

Par Alexandre, le

Pour compléter l'article, il faudrait aussi citer la Bible. En particulier Ephesiens 5.23, Colossiens 1.18 et tant d'autres

chretien.romandie.com

Par Castille, le

Evidemment s'il était Pape ce serait autre chose…. Ces petits caudillos de la discorde... Elles sont pléthore ces sommités catholiques à ânonner sans cesse de telles fadaises. Elles entendent jouir à la fois du prestige d'un évêché et lorgner vers le protestantisme.

En cela ils font beaucoup de mal à un parc de fidèles dépourvus de base catéchique, à la foi molle, traînant avec eux un catholicisme auto-flagellant, rasant les murs et s'excusant d'exister. ¨Jusqu'aux USA où les catholiques se préparent à voter Obama en toute...inconscience.

Pourquoi ne pas y aller plus franchement, pourquoi ne pas franchement quitter l'Eglise puisque vous ne voulez plus de la grâce? Dieu, qui ignore l'échec, disposera toujours d'excellents ministres pour vous remplacer.

Il reste l'onomastique pour le sourire: Mgr Patenôtre…, M. Labbé, prêtre; M. Meurtdesoif, tenancier de bar; Dr Catu, généraliste. Bonne journée.

Par Marie-Claire D, le

Est-ce qu'on n'est pas en train de se battre avec des mots ?
Finalement, si Jésus avait voulu, il aurait très bien pu dire "tu es Caput". Or il a dit "tu es Kephas"
Il n'a pas dit "tu es la tête", il a dit "tu es la pierre de fondation"

Par Don Stéfano, le

Ce qui me fait personnellement dire que l'Eglise est d'origine divine, c'est tout simplement que si tel n'était pas le cas, il y a déjà très longtemps qu'elle se serait écroulée par la faute de certains membres de son clergé ! Mais Dieu merci, le Christ veille au grain !

Par iktus310, le

9thermidor a écrit : "les hérésies ne sont ni relevées ni sanctionnées depuis longtemps dans l'Eglise. Faute de cohérence doctrinale , elle va à sa perte".

Ecrire que l'Eglise va à sa perte contredit directement Notre Seigneur Jésus Christ qui nous a dit : "sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les portes de l'enfer ne tiendront pas contre elle".
N'oublions pas les bases de notre Foi.

Par jp moreau, le

Monseigneur Patenôtre est un chouchou de golias !
C'est tout dire

Par Franceréveilletoi, le

le vent tourne (ex : nomination de Marc Ailleret comme évêque de Bayonne), bientôt plus aucun évêque n'osera prononcer pareille hérésie !

Par Antonin, le

Si Mgr Patenôtre ne reconnaît pas le Pape comme chef de l'Eglise, est-il possible de lire cette position comme une rupture avec le Saint-Siège?
Le "Trésor de la langue française" définit ainsi le terme "schisme".

Par 9thermidor, le

les propos de Mgr PATENOTRE sont hérétiques.
Mais les hérésies ne sont ni relevées ni sanctionnées depuis longtemps dans l' Eglise.
Faute de cohérence doctrinale , elle va à sa perte.