À la télévision : Malaterra

Rédigé par Gabrielle Fonval le dans Culture

À la télévision : Malaterra
© FTV – Angela Rossi

Sur la plage de Malaterra, un paisible village de Corse, la police découvre le cadavre d’un enfant. Le capitaine de gendarmerie Thomas Rotman est envoyé en Corse pour diriger l’enquête, ce qui ne plaît pas à l’adjudant-chef Karine Marchetti, qui vit sur place.

Valeur artistique : Jean-Xavier de Lestrade, oscarisé pour son remarquable documentaire « Un coupable idéal », a réalisé la plupart des épisodes de cette libre adaptation de « Broadchurch », la brillante série anglaise qui a connu un grand succès sur France 2, en 2014. On retrouve la même atmosphère étouffante de cette communauté bouleversée par cette tragédie, avec, en particulier, de nombreuses scènes au sein de la famille de la petite victime. Simon Abkarian et Constance Dollé interprètent avec beaucoup de subtilité ce couple atypique de policiers, contraints de travailler ensemble, et ils sont entourés d’une brillante distribution. Devant les paysages magnifiques de la Corse, l’histoire se déroule, avec son lot de mystères, ses rumeurs, ses soupçons, et, bien sûr, les journalistes à l’affût du moindre scoop. On attend la suite avec d’autant plus d’impatience, qu’il est clair, depuis le début, que le coupable ne sera pas le même que dans la série britannique, ce qui est assez malin.

Valeur morale : Cette plongée dans la vie d’un village traumatisé par le meurtre d’un enfant est d’une belle épaisseur humaine, avec la présence apaisante d’un jeune prêtre.

 

Téléfilm français (2015) [GA], 1 et 2/8, de Jean-Xavier de Lestrade et Laurent Herbiet, d'après la série « Broadchurch », avec Simon Abkarian (Thomas Rotman), Constance Dollé (Karine Marchetti), Nicolas Duvauchelle (Pierre Viviani), Louise Monot (Élisabeth Viviani), Béatrice Dalle (Suzanne Leroy), Marie Denarnaud (Sabrina Sahnoune (8 x 0h50). Diffusion à partir du mercredi 18 novembre, sur France 2, à 20 h 55.

Réseaux sociaux