Communiqué de La Marche pour la Vie

Rédigé par Cécile Edel le dans Tribune libre

Communiqué de La Marche pour la Vie

État d’urgence : la Marche pour la Vie est annulée mais la vie de l’enfant à naître reste menacée !

Mobilisez-vous autour d’une vaste campagne de sensibilisation contre l’avortement.

Alors que l’état d’urgence et le risque majeur d’interdiction de manifester ont contraint les organisateurs à renoncer à la Marche pour la Vie fi xée le 24 janvier 2016, la vie de l’enfant à naître reste plus que jamais menacée, notamment à travers les dispositions de la loi santé qui vient d’être votée à l’Assemblée Nationale. Parmi celles-ci, relevons l’autorisation de la pratique de l’IVG médicamenteuse par les sages-femmes, l’instauration de quotas obligatoires d’avortements au sein des établissements de santé, l’autorisation de la recherche sur l’embryon, l’autorisation de la délivrance de la pilule du lendemain par les infi rmières scolaires…

L’ensemble de ces mesures participent d’un véritable acharnement politique et idéologique à promouvoir l’avortement qu’il nous faut plus que jamais continuer à dénoncer.

600 enfants continuent d’être supprimés, chaque jour, par l’avortement ! Il y a « état d’urgence » autour de l’enfant à naître !

C’est la raison pour laquelle, Choisir la Vie invite à faire du 24 janvier 2016 la Journée Internationale de l’enfant à naître et à se mobiliser autour d’une vaste campagne de sensibilisation au respect de la vie, contre l’avortement qui prendra la forme d’affi chages, de tractages, de distribution d’autocollants.

Envahissons nos rues , nos quartiers de ces affi ches et autocollants !

Collons, tractons, twittons, likons...bref, RÉSISTONS !

Commandez vos affi ches, tracts, autocollants auprès de Choisir la Vie : info@choisirlavie.fr

Ne lâchons rien !

Cécile EDEL, Présidente de « Choisir la Vie », association organisatrice de la Marche pour la Vie

Réseaux sociaux