Kippa mais pas képi

Rédigé par Pasquin le dans Humeur

Kippa mais pas képi

Retour sur ce « débat » autour du port de la kippa, suite à l’agression d’un professeur juif à Marseille. Nous étions en colère de voir les puissants protégés exhorter les plus démunis non protégés à s’exposer. Facile pour le Président du CRIFF, qui a chauffeur et résidence gardée, de se désolidariser du consistoire de Marseille. Lui qui vit bien à Paris peut toujours conseiller ceux qui risquent à Marseille.

Taubira aussi nous a vrillé les tripes de colère en réaffirmant, candide, le droit pour les juifs de porter la kippa et le rôle du gouvernement de garantir ce droit. Elle oubliait simplement que personne dans ce pays ne conteste ce droit ; le problème majeur, c’est son ministère, tellement rongé par l’idéologie et la démagogie qu’il en est incapable de faire le boulot. La justice dans ce pays n’est plus qu’une vaste foutaise, elle en porte la responsabilité. Mais ce qui nous révolte plus encore, c’est que le gouvernement, qui rassure et incite les juifs à porter la kippa, avait quelques jours avant, pour des raisons de sécurité, par une note du ministère de la Défense, formulé « l’interdiction du port de la tenue militaire en dehors des enceintes du ministère ». Voilà bien le scandale : demander au capitaine de retirer son uniforme pour ne pas être une cible et dire à l’enfant juif de porter sa kippa et assumer d’en faire une cible ? Ces gens sont des irresponsables, capables de toutes les lâchetés pour maintenir un semblant de posture alors qu’ils sont dépassés. Nous disons à nos compatriotes juifs qu’il leur appartient de décider de s’afficher ou non. Qu’ils sachent simplement que les discours du gouvernement ne les protégeront pas.

Il y a un paquet de jocrisses qui nous gouvernent en jacassant, ils sont dangereux, il faut les dégager vite… C’est notre problème commun !

Réseaux sociaux