Cinéma : Room (GA)

Rédigé par Gabrielle Fonval le dans Culture

Cinéma : Room (GA)

Il est né dans cette petite chambre où il vit enfermé avec sa mère. Car celle-ci a été enlevée, à l’âge de 17 ans, et gardée recluse depuis lors, par Old Nick. Jack, qui a maintenant 5 ans, ne connaît du monde extérieur que ce que sa mère lui apprend et ce qu’il voit à la télévision de sa chambre, dont il croit qu’elle montre une planète lointaine. Bientôt, sa mère imagine un stratagème pour le faire sortir de cette prison.

Valeur artistique : Inspiré de faits divers terribles, le roman d’Emma Donoghue, dont elle a elle-même tiré le scénario de ce film, s’est transformé, non pas en une histoire affreuse, mais en une œuvre lumineuse. Car, dès les premières images, on est sous le charme de cette maman pleine d’amour et de tendresse pour son enfant, qui parvient à l’aider à grandir, tout en masquant l’affreuse réalité derrière des jeux. La seconde partie, centrée sur leur difficile réadaptation à une vie normale, est d’une grande justesse de ton. Le jeune Jacob Tremblay est impressionnant de spontanéité et de fraîcheur, et Brie Larson a bien mérité son récent Oscar.

Valeur morale : L’amour de cette maman pour son enfant illumine tout le film et montre qu’il peut tout, même faire oublier l’innommable, à l’image de cette scène discrète pendant laquelle la caméra fixe l’enfant, enfermé dans un placard, qui ne peut comprendre que sa mère est, une fois encore, agressée par son bourreau. Poignant !

Drame irlando-canadien (2015) de Lenny Abrahamson, d’après le roman de Emma Donoghue, avec Brie Larson (Ma), Jacob Tremblay (Jack), Joan Allen (Nancy), Sean Bridgers (Old Nick), Tom McCamus (Leo), William H. Macy (Grandpa Roberts) (1h58). Sortie le 9 mars.

Réseaux sociaux