À la télévision : La vie sauvage (T)

Rédigé par Gabrielle Fonval le dans Culture

À la télévision : La vie sauvage (T)
© FTV – Emma Napper

Il y a beaucoup de similitudes entre la vie animale et la vie humaine, en particulier lors des différentes étapes de la vie : l’enfance, l’adolescence et l’âge adulte, avec les rituels qui les accompagnent.

L'analyse de Gabrielle Fonval :  Le documentaire animalier offre de plus en plus d’images saisissantes, aux téléspectateurs éblouis. Dans cette œuvre étonnante et d’une grande beauté, les équipes de la BBC ont réalisé de nombreux exploits pour réussir à capter… ce qui ne l’avait jamais été auparavant. C’est ainsi que l’on assiste à la fabrication, par une baleine, d’un étonnant mur de bulles pour protéger un jeune baleineau des dangereux requins. Plus loin, c’est un jeune chimpanzé orphelin, qui, avec son sourire craquant, tente et réussit à attirer l’attention d’un senior. Quant aux superbes oiseaux manakins du Costa Rica, ils s’entraînent à deux, le maître et l’élève, pour séduire une femelle. Mais seul le maître aura le droit de le faire, son élève devant attendre sa mort pour le faire. Et l’on comprend que la femelle ne puisse résister à ce ballet magnifique. Mais la scène la plus étonnante est celle de ce poisson japonais, un fugu, qui sculpte avec ses nageoires une superbe rosace de sable ! Une scène de séduction très surprenante, qui n’avait jamais été filmée. Ce spectacle éblouissant fait honneur au service public.

Diffusion le samedi 9 avril, sur France 2, à 20 h 55.

Réseaux sociaux