Amputé de la gauche

Rédigé par Pasquin le dans Humeur

Amputé de la gauche

C’est la gauche qui a promis de lutter contre l’ultra-libéralisme, mais c’est la gauche qui écrit la loi libérale El Khomri. C’est la gauche qui passe ses nuits debout à refaire le monde en parlant de démocratie collaborative, et qui se félicite de le faire, mais c’est la gauche qui passe sa loi à grands coups de 49/3 dans la face des émules du participatif. C’est la gauche qui affirme : « force doit rester à l’État », mais c’est la gauche qui attaque, agresse, blesse les CRS et qui défile contre les violences policières. C’est la gauche qui entend distinguer les casseurs des manifestants, mais c’est la gauche qui laisse les blocages illégaux des raffineries se mettre en place. C’est la gauche qui est au pouvoir, mais c’est la gauche qui veut faire la révolution.

Alors nous, nous tous, les autres, les millions d’autres, ceux qui sont « petit jour debout » pour aller bosser, ceux pour qui la meilleure façon de collaborer à la démocratie, c’est de faire son devoir d’état, nous, les coincés dans les grèves de métro ou en panne d’essence en pleine campagne sans possibilité de faire le plein, de rentrer chez soi, nous finissons lentement par nous demander si le problème ne serait pas tout simplement la gauche. La gauche libérale, la gauche mondialiste, la gauche maçonnique, la gauche décadente, la gauche femen, la gauche marxiste, la gauche syndicaliste, la gauche révolutionnaire, la gauche gauchiste, la gauche unitaire, la gauche extrême, la gauche violente.

Nous finissons par envier ce randonneur américain qui, resté cinq jours coincé par le bras sous une roche éboulée, a décidé, pour pouvoir survivre, de s’amputer le membre au couteau de poche. Oui, amputer

Marianne du bras gauche serait notre seul espoir… Hélas, elle a deux bras gauches ! 

Réseaux sociaux