Exposition : Martin de Tours (316-397), Le rayonnement de la cité

Rédigé par Céline Vicq le dans Culture

Exposition : Martin de Tours (316-397), Le rayonnement de la cité
Polack Jan, Saint Martin et le mendiant, Maastricht, 1500, Bonnefantenmuseum, © Peter Cox.

Il y a 1700 ans, naissait en Hongrie, une immense figure du christianisme, saint Martin. À l’occasion de cet anniversaire, le musée des Beaux Arts de Tours présente une exposition consacrée à ce personnage illustre, troisième évêque de cette cité où il laisse une empreinte indélébile.

 

À l’entrée de l’exposition, une composition de deux grandes sculptures en terre cuite polychromée datant du XVIe siècle, illustre l’événement le plus connu de la vie du saint, la Charité de saint Martin. Près d’Amiens, par un hiver glacé, alors qu’il est soldat, il rencontre un pauvre dénudé ; ému, il partage son manteau avec cet indigent. La nuit qui suit, il rêve et voit le Christ enveloppé dans ce vêtement donné au miséreux. Dès lors, il demande le baptême et quitte l’armée. Cet épisode, l’un des plus illustré, est rapporté par Sulpice Sévère, son contemporain, riche avocat bordelais qui écrivit la vie du saint. Un grand nombre d’œuvres montrées dans l’exposition rappelle ce geste magnifique. Dessiné sur des ouvrages (Vie et miracles de saint Martin de Tours, parchemin illustré du XIIe), sculpté, peint sur des tableaux (étonnant Saint Martin et le mendiant de Jan Polack (1450-1519) où le Christ dans le Ciel porte ce même morceau de manteau) mais aussi sur des devants d’autels comme celui de Chia (Barcelone), il est décliné de maintes façons à travers le temps jusqu’au XIXe siècle. En France et à l’étranger, saint Martin est un des saints les plus connus et les plus appréciés … Sont aussi dévoilés d’autres épisodes de sa vie comme le miracle de la messe ou les attaques du démon.

 

Une seconde section évoque les lieux où furent construits des monuments où vécut le saint (Ligugé, Marmoutiers, Tours). Des éléments architecturaux, de beaux fragments figuratifs de pierre sculptée, provenant d’édifices qui furent construits autour de sa dépouille et une maquette en trois dimensions permettent d’imaginer la beauté de l’ancienne collégiale Saint-Martin de Tours. À ne pas manquer !

Musée des Beaux-Arts, 18, place François Sicard, 37000 Tours. Tél. : 02 47 05 68 82. Jusqu’au 8 janvier 2017. Ouvert tous les jours de 9h à 12h45 et de 14h à 18h. Fermé le mardi, le 1er janvier le 25 décembre, exceptionnellement ouvert le 11 novembre jour de la saint Martin.

Réseaux sociaux