Exposition : Vermeer
et les maîtres de la peinture de genre

Rédigé par Céline Vicq le dans Culture

Exposition : Vermeer <br>et les maîtres de la peinture de genre
Johannes Vermeer, Femme à la balance. © Washington, National Gallery of Art.

Au Musée du Louvre, dès l’entrée dans l’exposition le regard du visiteur est « saisi » par un tableau de taille modeste la Femme à la balance. Dans un silence lumineux et feutré, une jeune femme enceinte, debout, richement vêtue, d’une grâce singulière, pèse, avec délicatesse, de sa main droite, des pierres précieuses, et l’on se sent transporté... Élégante, elle porte un fichu blanc et un resplendissant manteau bleu bordé de fourrure d’hermine sur une longue robe ocre jaune. Sur le fond du tableau se détache une toile présentant le Jugement dernier... Énigmatique et bouleversante cette œuvre de Johannes Vermeer (1632-1675) ! Juste à côté, est montrée une autre version du même sujet (La Peseuse d’or) par son contemporain Pieter de Hooch (1629-1684), – très grand peintre – mais qui, ici, n’a pas la même portée. C’est une belle œuvre, admirablement peinte, cependant il n’y a pas cette lumière insolite et douce, cette atmosphère surprenante.

Plus loin sont évoqués les lettres ou courrier amoureux, la musique avec la Jeune fille assise au virginal (National Gallery, Londres) ou La joueuse de luth (Metropolitan Museum, New York) qui, regardant en souriant vers la fenêtre, écoute les sons émis par son instrument que ses doigts accordent. Au mur sur un fond clair, une grande carte représente l’Europe… L’instant présent simple et fugace prend une dimension d’éternité.

La confrontation des douze peintures (sur les trente-huit connues) de Vermeer à celles d’excellents peintres de son époque et de son pays, met en avant son génie.

On connaît peu de chose de la vie de cet artiste. Il fut marchand de tableaux comme son père qui avait été aussi tisserand puis aubergiste. En 1653, il épouse Catharina Bolnès, issue d’une riche famille et devient à son contact, semble-il, catholique. Ils eurent dix enfants. Il mourut jeune, à 43 ans, endetté. Par ailleurs, Blaise Ducos, commissaire de l’exposition précise que Vermeer n’a pas été un peintre solitaire et qu’il a connu les artistes de son temps, se laissant influencer par leurs sujets mais en les métamorphosant. Magnifique !

Musée du Louvre, Paris Ier. Tél. : 01 40 20 53 17. Ouvert tous les jours de 9 h à 18 h sauf le mardi. Nocturnes jusqu’à 21 h 45 le mercredi et le vendredi. Juqu’au 22 mai. ATTENTION : L'accès aux expositions Vermeer et les maîtres de la peinture de genre et Valentin de Boulogne s'effectue exclusivement sur réservation d'un créneau horaire de visite à retirer sur place le jour même de votre visite, à la billetterie du musée.

Réseaux sociaux