Exposition : Dufy, Le bonheur de vivre

Rédigé par Céline Vicq le dans Culture

Exposition : Dufy, Le bonheur de vivre
Raoul Dufy, Le Bel Ete, 1941-1942, Tapisserie d’Aubusson © MuMa Le Havre - Jean-Louis Coquerel © ADAGP, Paris 2017

Au Palais Lumière d’Évian, Raoul Dufy (1877-1953) est à l’honneur. 200 œuvres illustrent la variété des domaines qu’il explora. À la fois peintre et illustrateur, après avoir ouvert en 1911 un atelier d’impression textile avec le couturier Paul Poiret, il crée des modèles pour la maison Bianchini-Férier destinés aux tissus d’habillement ou d’ameublement. Des dessins au crayon noir rehaussés à l’aquarelle ou à la gouache montrent ses recherches autour de vêtements de mode. Ailleurs ce sont ses bois gravés qu’il avait créés pour illustrer Le Bestiaire d’Apollinaire qui servent à la décoration textile : la xylographie pour La chèvre du Tibet (poème d’Apollinaire) devient le magnifique motif d’un satin orange et brun sur fond vert. Il réalise aussi des cartons pour la manufacture de Beauvais, utilisés pour un paravent où il représente la ville de Paris, sa tour Eiffel et ses différents monuments avec autant de fantaisie qu’un Chagall. Dès 1934, il a également collaboré avec la tapisserie d’Aubusson (Le Bel Été, 1941 ; Musique à la campagne, 1948). Il pratique la peinture sur céramique. Des vases (Vase aux trois nus : les Sources), et d’étonnants « jardins de salons » façonnés par le potier Artigas en sont une illustration. Son décor le plus connu reste La Fée Électricité aujourd’hui au Musée d’art moderne de la ville de Paris. Décors et costumes de scène complètent sa polyvalence.

Un monde poétique coloré et joyeux !

Jusqu’au 5 juin 2017. Palais Lumière Quai Charles Albert Besson 74500 Évian-les-Bains. Tél. : 04 50 83 10 00. Tous les jours 10h-19h (lundi 14h-19h) et jours fériés.

Réseaux sociaux