Au théâtre : Le serment d'Hippocrate

Rédigé par Pierre Durrande le dans Culture

Au théâtre : Le serment d'Hippocrate
© Photo Lot.

Le théâtre et la médecine se sont toujours plus ou moins chamaillés, mais le plus souvent pour le plaisir du spectateur. C’est encore le cas dans cette comédie à l’humour féroce où l’on ne peut s’empêcher de penser à Molière ou au fameux docteur Knock de Jules Romains. Ici, il ne s’agit pas de corriger les mœurs en riant, mais de faire du rire un remède puissant contre nos maux. De quoi souffre vraiment cette vieille dame qui vient de faire un malaise ? La situation initiale semble grave et l’on attend un diagnostic qui permettrait d’envisager les soins appropriés à sa pathologie. Mais chacun, de ses enfants aux médecins appelés en urgence à son chevet, ne veut voir et entendre que ce qui l’intéresse et le préoccupe dans son propre univers. La personne du malade est la grande oubliée, il n’est pas question de l’entendre. Malade et maladie deviennent alors le prétexte d’un tourbillon de projections dans lesquelles se dessinent davantage les maux de la bêtise et de l’ignorance, de la mauvaise foi et des obsessions qui nous guettent souvent plus redoutablement que les maladies réelles dont nous pourrions être atteints. Dérision et ironie grinçante mettent à mal les fausses certitudes et les jugements péremptoires de ceux qui prétendent tout savoir, même quand ils ne savent rien. Le rythme du jeu et l’élan des comédiens à plonger dans cette arène font de cette pièce un moment hautement récréatif et une vraie détente.

Théâtre 14, 20 av. Marc Sangnier, Paris XIVe, jusqu’au 22 avril. Les mardis, vendredis, samedis à 20 h 30, les mercredis et jeudis à 19 h, matinée samedi à 16 h. Rés : 01 45 45 49 77.

Réseaux sociaux