Hommage à Purcell

Rédigé par Benoît Sénéchal le

Hommage à Purcell

Vincent Dumestre et « Le Poème Harmonique » poursuivent avec l’ensemble vocal « Les Cris de Paris » leur exploration du monde de Purcell. L’Anglais naît en 1659, l’année du retour de la monarchie après le régime puritain de Cromwell, qui avait banni les chœurs des églises et interdit les spectacles. Influencé par Lully, il restera quinze ans organiste de l’abbaye de Westminster et Gentleman de la Chapelle royale. Il meurt à 36 ans, comme Mozart et Schubert, laissant 800 œuvres et la réputation de plus grand compositeur anglais, récupéré au XXe siècle par la pop music. Ce disque contient deux de ces pièces, la très fameuse Musique pour les funérailles de la Reine Mary, que l’on rejouera un an plus tard pour son propre enterrement, et l’Ode Bienvenue à tous les plaisirs, dédiée à sainte Cécile, patronne des musiciens, sur un texte du poète Fishburn. La bonne surprise de ce disque arrive avec l’hommage de Jeremiah Clarke, contemporain et admirateur de Purcell, dont la mort trop précoce par suicide passionnel fait déplorer les merveilles qu’il aurait pu produire. C’est un bouleversant Ode on the Death of Henry Purcell, petit opéra pastoral où l’annonce de la mort de Stréphon, chantre de l’Arcadie, figure de Purcell lui-même, sème la désolation.

Alpha, 19 € env.

Réseaux sociaux