Mariés et heureux…
Un manuel de survie pour les couples

Rédigé par Révérend Père Emmanuel-Marie le dans Culture

Mariés et heureux… <br> Un manuel de survie pour les couples

Quels choix faire, quels actes poser, quelles paroles utiliser dans le dialogue entre mari et femme ? C’est avec ces questions très précises et très concrètes que Marc et Maryvonne Pierre entraînent à cheminer dans leur ouvrage Mariés et heureux, préfacé par le Révérend Père Emmanuel-Marie, abbé de Sainte-Marie de Lagrasse. C'est la saison des mariages. Voici un cadeau fort utile pour les nouveaux couples.

« Il y a aujourd’hui une guerre mondiale pour détruire le mariage » (Discours à Bakou, Azerbaïdjan, Caucase). Lâchée le 1er octobre 2016 en Géorgie, cette expression du Pape François a impressionné. Il fustigeait « des colonisations idéologiques » contre la famille, comme la banalisation de l’adultère et du divorce, le Gender ou des unions homosexuelles. À la lumière du magistère de saint Jean-Paul II et Benoît XVI, nous devons accompagner le Pape François dans son désir de stimuler les couples à valoriser les dons du mariage et de la famille, et à garder un amour fort et nourri de générosité et de fidélité.

Ne nous trompons pas. L’enjeu de cette « guerre mondiale contre la famille » n’est pas seulement l’unité, la paix et la joie, la sagesse et la sainteté de ses membres. Ce qui est pourtant déjà aussi grave qu’urgent !

L’enjeu est théologal, trinitaire : « Le modèle originel de la famille doit être cherché en Dieu même, dans le mystère trinitaire de sa vie » (saint Jean-Paul II, Lettre à l’occasion de l’Année internationale de la famille, 1994). En attaquant la famille, Satan brouille dans le monde l’image de la Très Sainte Trinité. que le couple a la vocation d’incarner en réalisant une communion de personnes donnant la vie (cf. saint Jean-Paul II, Homélie à l’occasion de l’Eucharistie célébrée à Puebla de Los Angeles, 28 janvier 1979).

Le couple n’est-il pas au cœur même du mystère de la Création ? Ainsi saint Ambroise écrivait : « Ce n’est pas en vain que dès le début de la Genèse, l’ordre de Dieu crée le lien du mariage (…). Dieu a si bien agréé le mariage qu’Il en a noué le lien » (saint Ambroise, Traité sur saint Luc, I, 30).

Une beauté voulue par Dieu

La famille devra refléter l’équilibre et la beauté que Dieu voulait dès l’origine pour toute sa création. Benoît XVI le soulignait : « Le mariage fondé sur un amour exclusif et définitif devient l’icône de la relation de Dieu avec son peuple et réciproquement : la façon dont Dieu aime devient la mesure de l’amour humain » (Deus caritas est, n. 11).

Oui, l’enjeu n’est donc rien moins que « l’image de Dieu » et « l’image de l’homme » (ibid), que d’aucuns tentent de salir, de défigurer. Parce que « la famille, communauté de personnes, est la première “société” humaine » (saint Jean-Paul II, Lettre à l’occasion de l’Année internationale de la famille, 1994), sa défense et sa promotion demeurent une priorité.

C’est pour aider à cette valorisation et à cette garde que Marc et Maryvonne Pierre ont composé ce livre. Parents et grands-parents comblés, ils offrent ici le fruit mûr de leur expérience personnelle ; mais aussi de l’accompagnement, depuis des années, de nombreux fiancés et d’époux.

Au fil de ce riche recueil, les couples sauront rencontrer une vraie sagesse chrétienne « qui tire de son trésor du neuf et du vieux » (Mt 13, 52). Voisinent ici avec bonheur le concile de Trente et Gary Chapman, saint Jean-Paul II, théologien contemporain de la famille ou le prince des théologiens, saint Thomas d’Aquin.

Des outils concrets

Appuyée sur ces grands auteurs, la réflexion se veut pratique ; elle entend offrir des outils concrets pour aider les couples à s’aimer, plus et mieux.

Les époux Pierre insistent alors sur les thèmes qui les ont aidés dans leur propre progression conjugale et ont pu consolider les couples qu’ils recevaient en session. Les lecteurs redécouvriront avec eux les fameux langages de l’amour ou la prière en couple, les mystères et beautés de la sexualité ou la colère qui peut altérer la communion des époux, la belle et difficile éducation des enfants. Une place notable est donnée à des rappels de psychologie élémentaire, tant sur les besoins spécifiques de l’homme et de la femme qu’aux différences de tempéraments.

Car les auteurs remarquent avec Gary Chapman, qui leur est cher, que « lorsque ces besoins fondamentaux sont comblés par leur juste attitude réciproque, l’homme peut être vraiment homme (ni macho, ni mauviette) et la femme vraiment femme (ni féministe, ni dominée) ; chacun peut s’épanouir dans tous les domaines et donner sa pleine mesure : il n’y a pas de domination, ni de supériorité de l’un sur l’autre, mais une véritable complémentarité, où l’homme, chef de famille, donne la sécurité à la femme qui peut être alors sa précieuse collaboratrice ».

Ces pages semées d’humour inviteront les conjoints à la miséricorde et au progrès de la communion, avec celui ou celle qu’il a juré d’aimer toute sa vie et qui, parfois, lui fait si mal…

L’ensemble nous paraît alors comme un manuel de survie pour les couples, dans la jungle anti-famille qu’est devenue la société occidentale.

Remercions donc Marc et Maryvonne Pierre de travailler, avec tant de courage, pour la défense de la famille et de l’amour, où doit rayonner la Beauté de Dieu.

 

 

Marc et Maryvonne Pierre,

Mariés et heureux… Oui, c'est possible,

Éd. de L'Homme Nouveau, 222 p., 12€.

 

Réseaux sociaux