Nouvelles antisèches cathos pour briller en société

Rédigé par Adélaïde Pouchol le

Nouvelles antisèches cathos pour briller en société

D’où viennent les mots olibrius et capuccino ? Leur point commun : ils ont tous les deux une origine catholique. Et d’ailleurs, saviez-vous que le mousquetaire Aramis était théologien à ses heures perdues ou que Michel Audiard avait paraphrasé saint Thomas d’Aquin ? Ce second tome des Antisèches cathos commis par le journaliste et auteur Edmond Prochain ne rassemble pas moins de 181 anecdotes, détails et autres curiosités de l’Église et de son histoire.

On est bien loin du dictionnaire et du style très formel qui va avec, car Edmond Prochain s’autorise une certaine familiarité avec son lecteur – il n’a aucune pitié pour ceux qui écrivent encore catéchisme avec un « h » après le « t », vous êtes prévenus – mais il le fait avec beaucoup d’humour. Et si le ton se veut volontairement léger, il n’en reste pas moins que cet étonnant florilège nous fait redécouvrir certaines facettes de la foi sous un jour assez inhabituel, aussi étonnant qu’amusant. Au fait, vous trouverez au n° 147 les reproductions des signatures des onze derniers papes, au cas où vous auriez besoin de les reproduire pour fabriquer de faux documents pontificaux... Un livre indispensable, donc.

Edmond Prochain, Nouvelles antisèches cathos pour briller en société, Mame, 130 p., 14,90 €.

Réseaux sociaux