Notre projet

Rédigé par Denis Sureau le dans Société

Notre projet

 Ce numéro 1500 est exceptionnement imprimé à 80 000 exemplaires afin de faire découvrir (ou redécouvrir) L'Homme Nouveau à des lecteurs potentiels. Nous espérons qu'il incitera un grand nombre d'entre eux à rejoindre la grande famille de nos abonnés qui, année après année, décennie après décennie, témoignent fidèlement de leur attachement à ce journal pas comme les autres. Né en 1946, L'Homme Nouveau n'a pas eu toujours exactement le même visage. Le Père Fillère, l'abbé Richard, Luc Baresta ou Marcel Clément l'ont marqué chacun à sa façon de leur forte personnalité. Et pourtant le code génétique de L'Homme Nouveau est resté le même.

Quel est ce mystérieux code génétique ? Il s'exprime dans l'attachement à l'unité dans un monde fragmenté. Unité dont l'Eglise est le signe parmi les nations. Unité autour du Saint-Père, contre toutes les déviances qui blessent le Corps du Christ. Unité entre le spirituel et le temporel. Et donc refus de la sécularisation sous toutes ses formes. Nous ne pensons pas qu'il soit possible de bâtir une cité vraiment humaine en mettant Dieu entre parenthèses. Comme l'a courageusement affirmé Benoît XVI aux Bernardins, « Ce qui a fondé la culture de l'Europe, la recherche de Dieu et la disponibilité à L'écouter, demeure aujourd'hui encore le fondement de toute culture véritable. »

Témoins du Royaume de Paix au milieu d'une planète secouée par la violence des idéologies de mort, nous assumons un christianisme de contre-culture, mêlant à la fois dissidence et évangélisation. Bienvenue chez nous !

Recommander ce billet

Ajouter un commentaire

Pour commenter cet article, veuillez remplir le formulaire suivant :

* Champs obligatoires

Aucun commentaire