Liberté scolaire

Rédigé par Philippe Maxence le dans Société

Liberté scolaire

Il y a quelques années nous n'étions pas nombreux à nous intéresser aux écoles hors contrat ou indépendantes, voire à l'école à la maison. Ils n'étaient pas si nombreux non plus ceux qui s'étaient lancés dans la constitution d'une école, non pour répondre à une soif de faire absolument autrement, mais pour répondre aux besoins et au bien des enfants.Ces pionniers existaient bien pourtant et c'est ainsi que j'ai réalisé pour notre confrère La Nef un premier annuaire de ces écoles, opération que j'ai renouvelée quelques années après, lors de mon arrivée à L'Homme Nouveau.

Depuis quelques années, à côté des écoles qui naissent un peu partout dans toute la France – dans ma boîte de courrier électronique cette semaine, par exemple, l'invitation à une réunion de parents pour une école maternelle et primaire à Laval –, la Fondation pour l'École, fondée et animée par Anne Coffinier, travaille inlassablement dans ce sens. Elle aide les fondations d'écoles, soutient les projets et argumente en faveur de la liberté scolaire. Sur son blogue, elle vient de reproduire des extraits d'un article du Monde sur ces écoles, ainsi que des témoignages recueillis par la journaliste du quotidien du soir.

En voyant cet ensemble, je me suis dit que nous n'avions pas travaillé pour rien depuis toutes ces années, à œuvrer, chacun à notre place, pour une autre forme d'enseignement, ce qui se traduit pour les catholiques par un enseignement fidèle aux décisions du magistère.

Je n'ai pas pu m'empêcher de songer aussi aux quelques remarques reçues de lecteurs, regrettant parfois que j'accorde autant de place à ces écoles. Celles-ci sont pourtant notre liberté en acte et il est clair que le candidat Hollande, qui veut encore rabaisser l'âge de la scolarité obligatoire, ne doit pas voir d'un bon œil ces écoles indépendantes, pas plus d'ailleurs que l'école à la maison. Disant cela, je n'entre pas dans ces histoires de consigne de vote. À chacun de prendre ses responsabilités, la conscience éclairée par la doctrine morale de l'Église, et en toute liberté d'esprit. Mais je me dis aussi que ce bien, là il faudra si besoin le défendre. À tout prix !

Recommander ce billet

Ajouter un commentaire

Après validation par l'Homme Nouveau, le commentaire sera mis en ligne sur le Blog.
Pour commenter cet article, veuillez remplir le formulaire suivant :

* Champs obligatoires

Aucun commentaire

HS numérique