Oppositions au mariage gay : un état des lieux

Rédigé par Paul Piccarreta le dans Société

Oppositions au mariage gay : un état des lieux

C'était une promesse de campagne du candidat socialiste à la présidence de la République. Désormais, il s'apprête à légiférer. Les couples de même sexe pourront se marier et adopter « dès 2013 » assure le garde des Sceaux, Christine Taubira. Tous ne s'accordent pas sur les termes de l'adoption d'enfants ; la question de la « parentalité » laisse encore quelques ombres juridiques. Mais dans le fond et la forme, l'opinion publique, les médias et les personnalités politiques s'entendent. Les pierres tombent, le feu brûle, les personnes de même sexe forment une famille. Évidences…

Visibles et moins visibles ont répondu. Des maires et des députés, des étudiants, des chômeurs, des cadres, des mères de familles. Et même des homosexuels. Signes peut-être que la loi qui s'annonce est une blessure grave. États des lieux d'une réponse de société.


Les concrets


Plusieurs pétitions majeures pour les internautes. Et tout d’abord, la pétition « tous pour le mariage ».

Lancée le jeudi 27 septembre par des jeunes citoyens d’horizons divers, cette pétition « pour que le gouvernement organise un grand débat sur la question du mariage homosexuel » a recueilli quelque soixante mille signatures. Soyez des leurs. (

www.tous-pour-le-mariage.fr

)

Aussi, « Non au mariage homosexuel » (http://www.nonaumariagehomosexuel.com/), de l’Institut Civitas et dans le même esprit, celle de Catholiques en campagne « Pour défendre l’enfant et la famille naturelle » (http://www.catholiques-en-campagne.fr/). Deux pétitions particulièrement dynamiques. De son côté, Alliance Vita a lancé au printemps 2012 la pétition « Urgence pour l’enfance » et préconise « sept actions pour résister » à l’adoption de cette loi (

www.alliancevita.org

)

. Signalons également le Collectif « Les enfants d’abord. Familles réveillez-vous » lancé par Familles de France (http://www.familles-de-france.org)

Vous pouvez également rejoindre

la marche de prière « pour la vie et la famille »

de Renaissance catholique le samedi 20 octobre

 à 17 h 45, qui partira de Notre-Dame des Victoires. De même, il est possible où que vous soyez, de vous joindre à la journée de jeûne mercredi 31 octobre initiée par la

Famille missionnaire de l'Évangile de la Vie

.

Enfin,

le 18 novembre à 14 h 30, une

manifestation nationale 

se prépare

, elle partira

du ministère de la famille et rejoindra l'Assemblée nationale.


En ce qui concerne les collectifs : la voix des étudiants a résonné, le collectif « contre le mariage homo » créé le 17 septembre par l’UNI (union nationale inter-universitaire) appelle d’un même élan la jeunesse française à se faire entendre. Deux autres, particulièrement puissants, pèsent aussi sur la décision d’adopter ou non cette loi : le collectif des « Maires pour l’enfance », emmené par Philippe Gosselin (député-maire UMP de

Remilly-sur-Lozon, Manche) et enfin, conduit par Béatrice Bourges, le « Collectif pour l’enfant » dont le but principal est l’ouverture d’un dialogue sérieux sur la question. Ce collectif demande un référendum et a reçu quelque 35 000 signatures. 

Dans l’espace public

Elle a pour le rose un penchant douteux, mais elle sait que son excentricité la rend visible au milieu du monde. Frigide Barjot, ancienne vedette de la nuit et catholique convertie s’est encore distinguée. Elle a su s’entourer de Xavier Bongibault, un jeune homme de 21 ans président d’une association dont le nom est « Plus gay sans mariage ». La polémique est lancée : peut-on se dire « homosexuel » et s’opposer au mariage des personnes de sa propre communauté ? Le but de la manœuvre est simple ; affaiblir les « lobbys » étouffant la voix des personnes homosexuelles qui s’opposent à cette loi.

Elles sont encore nombreuses, ces notoriétés publiques qui n’ont pas voulu se taire : Jacques Bompard, député-maire d’Orange, qui dans une lettre à tous les maires de France a réclamé qu’une « clause de conscience » ait lieu si la loi devait être adoptée. François Lebel, maire du VIIIe arrondissement de Paris, souligne dans l’éditorial du journal d’information municipale que le mariage des personnes de même sexe ouvrait d’autres possibilités de mariages, comme celui des frères et sœurs, des mineurs et des polygames. Xavier Lemoine, maire de Montfermeil (Seine-Saint-Denis), l’a pressenti aussi et s’est fait entendre dans la presse.

Alors voilà. Nous rougissons en nombre. Honteux d’être nés d’un homme et d’une femme. Confus d’être trop charnels. Mais notre réponse à nous est

vivante !

Recommander ce billet

Ajouter un commentaire

Après validation par l'Homme Nouveau, le commentaire sera mis en ligne sur le Blog.
Pour commenter cet article, veuillez remplir le formulaire suivant :

* Champs obligatoires

3 commentaires

Par jean, le

Un grand grand Merci à l'Institut Civitas.Son secrétaire général est un homme intelligent et courageux qui mène les combats que nos évêques négligent. Ils devraient être nos chefs; ils sont des suiveurs. Nous avons connu cela déjà au moment du combat pour l'enseignement libre, contre la loi Savary. Les évêques y furent pitoyables, les laïcs grandioses. A nous de renouveler !

Par Mor Philipose-Mariam (Mgr Philippe-Marie),Métropolite de l'E, le

Certes, il sera d'autant plus difficile de faire reculer le Gouvernement que, décevant tant de monde, il ne peut décevoir l'ensemble des groupes d'influence qui l'ont conduit au pouvoir.Il n’empêche que nous devons tout faire pour réhabiliter dans la conscience de nos contemporains désorientés par une certaine propagande les notions de "Loi Naturelle" et de "Morale Naturelle".Si la Loi d'Amour Évangélique confirme et couronne la Loi Naturelle et l'étique qui en découle,tous ne sont pas Chrétiens. La défense de la Loi naturelle et la conformation à son étique n'est donc pas "affaire de curé, de cathos ou de chrétiens", c'est l'affaire de tout homme quelles que soient ses convictions religieuses...

eglise.syro-orthodoxe-francophone.over-blog.com/

Par ROUSSEL, le

Certes, cette mobilisation est une bonne chose. Je doute pour ma part qu'elle suffise à faire céder le gouvernement : promesse de campagne, détournement de l'opinion sur des problèmes de société, sondage d'opinion etc...Sur ce sujet, les chrétiens et même les catholiques sont divisés. Pour ceux qui se veulent ou se croient "progressistes", qui courrent après les modes dans l'illusion d'être admis comme "modernes", le mariage ,la famille évoquent Vichy, et suffit à les éloigner de tout débat comme de tout combat, les autres , beaucoup plus cohérents sont minoritaires au sein même de l'église de France et de ses appareils dirigeants. Les évêques osent à peine trancher avec courage et netteté .... voir par exemple leur prudence à dire les choses au bon et juste moment, c'est à dire AVANT l'élection présidentielle.On ne peut pas voter Hollande et se plaindre ensuite qu'il veuille appliquer son programme ! Beaucoup de catholiques sont ici irresponsables, tétanisé par la peur d'être traité de "réacs" par la pensée unique,dominante médiatiquement et politiquement. D'où la grande faiblesse politique des catholiques.... ils ne mènent ce combat que pour l'honneur, battus d'avance !Et pourtant.... ils réussirent jadis à faire céder Mitterand sur l'école libre . Mais F.MItterand était intellectuellement et spirituellement très loin du sectarisme laïcard qui anime Hollande-Ayrault-Peillon etc..., et donc il sut entendre raison !C'est déjà l'église de France qu'il faut convertir par le courage de la VERITE, qui seule donne son vrai sens à la liberté religieuse, qui n'est pas le droit de dire n'importe quoi, de tenir n'importe quelle opinion, ni de voter n'importe qui...La liberté est condition de recherche et reconnaissance de la VERITE. Hors la vérité, la liberté n'est qu'errance : La Vérité vous rendra libres !JC Roussel

Laudate