Quel est notre combat?

Rédigé par Adélaïde Pouchol le dans Éthique et tac

Quel est notre combat?

« ATTENTION !

Le Collectif pour l'Humanité Durable tient à informer les personnes qui ont reçu des tracts non signés pour une manifestation le dimanche 18 novembre 2012 (ministère de la Famille-Assemblée Nationale) qu'elle est organisée par l'Institut Civitas de la Fraternité Saint-Pie X.

Alors, maintenant, à vous de décider ! »

La mise en garde est signée Frigide Barjot et son Collectif pour l'Humanité Durable pour conclure son communiqué d'appel à la manifestation du 17 novembre prochain contre la légalisation du mariage homosexuel.

Quels ont pu être les différends et tensions entre Civitas et d'autres associations militantes ? Là n'est pas la question. Le vrai problème est d'abord de savoir quel est notre combat. Le mariage entre deux personnes de même sexe est en passe d'être légalisé et voilà que nous en sommes toujours à nous demander dans quel camp nous sommes. Que nous le voulions ou non, Civitas se bat contre le mariage homosexuel et – sur ce point là en tous-cas - , ceux qui se battent pour la même cause sont dans le même camp. Non pas dans le camp de Civitas car ce combat n'appartient à personne, mais dans le camp des tenants du respect du vrai mariage.

Ne pas partager les idées de Civitas et de la Fraternité Saint-Pie X est une chose, mettre en garde publiquement contre une manifestation de Civitas en est une autre. Marcher avec Civitas jetterait le discrédit sur notre revendication ? Dès lors que nous descendrons dans la rue pour défendre le vrai mariage, nous serons taxés d'homophobes, d'obscurantistes, voire pire. Le qualificatif d'intégriste, aussi peu vrai que les autres, doit-il nous effaroucher à ce point ?

Nous refusons la légalisation du « mariage » homosexuel pour des raisons anthropologiques, sociales et politiques et non pas parce que nous sommes traditionnalistes ou charismatiques. Ces manifestations ne sont pas des sorties de messe où nous nous retrouvons entre gens de la même chapelle, ce sont des mobilisations de citoyens décidés à prendre la place qu'on voudrait leur refuser dans le débat publique.

Recommander ce billet

Ajouter un commentaire

Pour commenter cet article, veuillez remplir le formulaire suivant :

* Champs obligatoires

24 commentaires

Par Sancenay, le

Chers amis, Je découvre cette discussion.Si je comprends bien Eljojo et Vincent, si Civitas dit qu’il pleut, je sors sans parapluie faut-‘y pas êt’ courageux tout de même !Plus sérieusement : le Christ , fait homme, s’est-il caché de sa filiation cher Vincent ?Quel exemple a-t-il voulu nous donner ?Il ne s’agit pas au demeurant de soutenir ou de promouvoir tel ou tel mouvement. Il s’agit de défendre l’humanité en péril de la manière la plus efficace, soit le plus solidairement possible.Cela doit dispenser tous les hommes de bonne volonté, d’où qu’ils viennent de querelles sémantiques, politiques, partisanes etc. Ceux qui excluent sans vergogne sont aussi utiles aux les ennemis du Bien commun que ceux qui réclament l’objection de conscience avant même d’avoir tenté ce que doivent : faire capoter purement et simplement le sinistre projet.Défilons avec le Grand Rabbin Bernheim qui a fort bien cadré le sujet, le recteur de la mosquée du coin, le Cardinal courageux ,s’il y en a cette fois-ci ( pourquoi pas ?) , le chevalier de Jérusalem converti en déménageur de commode régence etc.Et ne nous posons plus de question inutile, l’occasion est trop belle de remettre enfin la Loi naturelle à sa juste place.Allez les gars, et les filles , bien sûr, soyez « open » comme « y » disent dans l’poste .Et un grand merci à Adélaïde Pouchol

Par eljojo, le

Les choses ne sont pas forcément si simples que cela, et ce pour tout un tas de raison.D'une part il existe une opinion, défendue par Mgr Vingt-Trois, disant que les méthodes de Civitas ne sont pas forcément catho-compatibles, car basées sur une logique de confrontation (entretien du Cardinal sur KTO, posté le 24 mars 2012 sur Youtube, à partir de la minute 20). Ce qui fait qu'en tant que catholique on peut se demander s'il est moralement défendable de les soutenir, voire de marcher à leurs côtés.D'autre part il y a la question de l'efficacité. C'est un fait qu'aujourd'hui dans l'esprit de nos contemporains, civitas=fsspx=intégristes=fn=danger. C'est idiot, mais c'est comme ça, même si l'attitude de Civitas n'arrange pas forcément les choses. Ce qui fait qu'une manifestation soutenue par Civitas ne pourra jamais recueillir un vaste soutien populaire, alors que c'est ce soutien même qui est recherché.Les gens de Civitas agissent en conscience, et c'est tout à fait honorable. Il n'est pas non plus idiot de dire qu'ils posent de bonnes questions. Mais de là à dire qu'ils apportent la bonne réponse, c'est plus difficile.Je ne prétend pas avoir la réponse à la question, mais je comprends qu'elle puisse se poser...

Par Vincent, le

Merci Eljojo ! Je partage complètement votre analyse.Nous sommes tous d'accord avec Civitas sur le danger de ce projet de loi. Mais le débat ne peut pas et ne doit pas se situer sur le plan de la religion : il n'est pas nécessaire d'être chrétien pour comprendre la bêtise du projet de mariage homo et de l'adoption.En défilant avec Civitas, nous donnerions l'impression que seuls les catho sont concernés.Il faut rassembler le plus largement possible et proposer un message que tous les électeurs peuvent entendre.En ce sens, j'ai beaucoup d'admiration pour Alliance Vita qui refuse de tomber dans le piège de la confessionalisation du débat.Je n'irai pas le 18, mais je serai là le 17 et pour la grande manif promise par Vita.

Par Vincent, le

Merci Eljojo ! Je partage complètement votre analyse.Nous sommes tous d'accord avec Civitas sur le danger de ce projet de loi. Mais le débat ne peut pas et ne doit pas se situer sur le plan de la religion : il n'est pas nécessaire d'être chrétien pour comprendre la bêtise du projet de mariage homo et de l'adoption.En défilant avec Civitas, nous donnerions l'impression que seuls les catho sont concernés.Il faut rassembler le plus largement possible et proposer un message que tous les électeurs peuvent entendre.En ce sens, j'ai beaucoup d'admiration pour Alliance Vita qui refuse de tomber dans le piège de la confessionalisation du débat.Je n'irai pas le 18, mais je serai là le 17 et pour la grande manif promise par Vita.

Par Belloir, le

Tout simplement bravo !

Par jean, le

Comment Frigide Barjot peut-elle à ce point desservir la cause des catholiques et la cause des familles ? Chaque fois qu'elle en a l'occasion, elle crée la division.Elle donne à nos adversaires l'occasion de créer des catégories dans lesquelles ils se font un plaisir de nous ranger.Madame Barjot est pitoyable !

Par France, le

Bien dit , Henri! Je pensais la même chose, à ceci près qu'il s'agissait de Caroline Fourest, pour laquelle je n'ai pas une sympathie excessive, faut-il le dire, mais que je préfère à une sainte Nitouche comme Barjot qui parle de Benoit XVI avec des témolos dans la voix et la larme à l'oeil mais qui prend l'exact contrepied de ce qu'il dit ("Nul n'est de trop dans l'Eglise") en désignant de façon méprisante les manifestants de Civitas ( "nous n' avons rien à voir avec ces gens-là") alors qu'elle s'adressait avec une amabilité déférente au sieur Jean-Michel Ribes. Cherchez l'erreur!

Par France, le

Bien dit , Henri! Je pensais la même chose, à ceci près qu'il s'agissait de Caroline Fourest, pour laquelle je n'ai pas une sympathie excessive, faut-il le dire, mais que je préfère à une sainte Nitouche comme Barjot qui parle de Benoit XVI avec des témolos dans la voix et la larme à l'oeil mais qui prend l'exact contrepied de ce qu'il dit ("Nul n'est de trop dans l'Eglise") en désignant de façon méprisante les manifestants de Civitas ( "nous n' avons rien à voir avec ces gens-là") alors qu'elle s'adressait avec une amabilité déférente au sieur Jean-Michel Ribes. Cherchez l'erreur!

Par France, le

Bien dit , Henri! Je pensais la même chose, à ceci près qu'il s'agissait de Caroline Fourest, pour laquelle je n'ai pas une sympathie excessive, faut-il le dire, mais que je préfère à une sainte Nitouche comme Barjot qui parle de Benoit XVI avec des témolos dans la voix et la larme à l'oeil mais qui prend l'exact contrepied de ce qu'il dit ("Nul n'est de trop dans l'Eglise") en désignant de façon méprisante les manifestants de Civitas ( "nous n' avons rien à voir avec ces gens-là") alors qu'elle s'adressait avec une amabilité déférente au sieur Jean-Michel Ribes. Cherchez l'erreur!

Par France, le

Bien dit , Henri! Je pensais la même chose, à ceci près qu'il s'agissait de Caroline Fourest, pour laquelle je n'ai pas une sympathie excessive, faut-il le dire, mais que je préfère à une sainte Nitouche comme Barjot qui parle de Benoit XVI avec des témolos dans la voix et la larme à l'oeil mais qui prend l'exact contrepied de ce qu'il dit ("Nul n'est de trop dans l'Eglise") en désignant de façon méprisante les manifestants de Civitas ( "nous n' avons rien à voir avec ces gens-là") alors qu'elle s'adressait avec une amabilité déférente au sieur Jean-Michel Ribes. Cherchez l'erreur!

Par France, le

Bien dit , Henri! Je pensais la même chose, à ceci près qu'il s'agissait de Caroline Fourest, pour laquelle je n'ai pas une sympathie excessive, faut-il le dire, mais que je préfère à une sainte Nitouche comme Barjot qui parle de Benoit XVI avec des témolos dans la voix et la larme à l'oeil mais qui prend l'exact contrepied de ce qu'il dit ("Nul n'est de trop dans l'Eglise") en désignant de façon méprisante les manifestants de Civitas ( "nous n' avons rien à voir avec ces gens-là") alors qu'elle s'adressait avec une amabilité déférente au sieur Jean-Michel Ribes. Cherchez l'erreur!

Par France, le

Bien dit , Henri! Je pensais la même chose, à ceci près qu'il s'agissait de Caroline Fourest, pour laquelle je n'ai pas une sympathie excessive, faut-il le dire, mais que je préfère à une sainte Nitouche comme Barjot qui parle de Benoit XVI avec des témolos dans la voix et la larme à l'oeil mais qui prend l'exact contrepied de ce qu'il dit ("Nul n'est de trop dans l'Eglise") en désignant de façon méprisante les manifestants de Civitas ( "nous n' avons rien à voir avec ces gens-là") alors qu'elle s'adressait avec une amabilité déférente au sieur Jean-Michel Ribes. Cherchez l'erreur!

Par France, le

Bien dit , Henri! Je pensais la même chose, à ceci près qu'il s'agissait de Caroline Fourest, pour laquelle je n'ai pas une sympathie excessive, faut-il le dire, mais que je préfère à une sainte Nitouche comme Barjot qui parle de Benoit XVI avec des témolos dans la voix et la larme à l'oeil mais qui prend l'exact contrepied de ce qu'il dit ("Nul n'est de trop dans l'Eglise") en désignant de façon méprisante les manifestants de Civitas ( "nous n' avons rien à voir avec ces gens-là") alors qu'elle s'adressait avec une amabilité déférente au sieur Jean-Michel Ribes. Cherchez l'erreur!

Par France, le

Bien dit , Henri! Je pensais la même chose, à ceci près qu'il s'agissait de Caroline Fourest, pour laquelle je n'ai pas une sympathie excessive, faut-il le dire, mais que je préfère à une sainte Nitouche comme Barjot qui parle de Benoit XVI avec des témolos dans la voix et la larme à l'oeil mais qui prend l'exact contrepied de ce qu'il dit ("Nul n'est de trop dans l'Eglise") en désignant de façon méprisante les manifestants de Civitas ( "nous n' avons rien à voir avec ces gens-là") alors qu'elle s'adressait avec une amabilité déférente au sieur Jean-Michel Ribes. Cherchez l'erreur!

Par Famille à bon potentielle pour manif, le

Nous allons à chacune des manifs.Avec nos minots, nos cinq, nos bébés de moins de trois ans et de moins d'un un an.Merci à ces défenseurs de la famille de commencer par nous faciliter la tâche en ne faisant qu'une manif.Si leur véritable priorité était la cause de la famille il n'auraient fait qu'une manif !!!

Par Henri , le

On se demande si les nuance squi séparant les cathos de bonne foi ou se voulant tels ne tournent pas à uen detestation des uns par les autres, de rivalités qui n'ont plus rien de chrétien. Il va me devenri plus facile, pour le tradi que je suis de m'entendre avec Michel Onfray, qu'avec tel ou telle égérie. Attention relisons Paul.

Par Christian Merlot, le

Merci Monseigneur, que vous visez juste!, il faut l'unité entre tous les chrétiens dans la lutte contre la légalisation du mariage homosexuel, il est de notre devoir et que Civitas en est pris l'initiative c'est une très bonne chose au moins des chrétiens ne restent pas silencieux et agissent et ils l'ont démontré à plusieurs occasions (Piss Chris et autres blasphèmes) c’est tout leur honneur et quel amalgame que fait Frigide Barjot organisée par l'Institut Civitas de la Fraternité Saint-Pie X ce faisant on veut que Civitas soit un fief d’intégristes (nom que les médias ont tendance à donner aux membres de la Fraternité alors que l’on pourrait tout simplement les appeler Lefebvristes ou traditionalistes)Est-ce une façon d’ « aimer son prochain » et pourquoi vouloir décourager d’autres chrétiens à manifester contre le mariage homosexuel ou lieu de rechercher l’unité et d’avoir une action commune quitte à défiler en des cortèges séparés. Quelle haine anime Frigide Barjot et son Collectif envers d’autres chrétiens qui se veulent restaurateur du règne de Jésus-Christ, quel est l’esprit de charité qui les anime, néanmoins nous leur pardonnons et prions pour eux afin qu’ils ouvrent les yeux et défendent tous unis les derniers bastions de la société sinon cette dernière verra un jour la fin de sa civilisation basée sur la famille et son rôle dans la société. Que Dieu vous bénisse Monseigneur et MERCI pour votre commentaire très apprécié et gagnons TOUS ensemble la bataille du mariage.

Par Mor Philipose-Mariam (Mgr Philippe-Marie),Métropolite de l'E, le

Certes, on passe son temps à nous bassiner : "Ils sont proches de la Fraternité St Pie X", mais que dire ? Sont-ce les idées de la Fraternité qui sont ici défendues, et si par bonheur, les vues de cette fraternité concourent à défendre la Loi Naturelle et le bon sens, devons nous être assez sectaires pour discréditer,bouder opiniâtrement et systématiquement les initiatives de jeunes hommes et de jeunes femmes courageux ? Je réponds "NON". Plus que jamais, face à la "Culture de mort", nous devrions "faire corps" pour nous "enrichir de nos différences" (C'est à la mode, non?)et défendre avec d'autant plus de vigueur des causes communes. "Ils sont proches de la Fraternité St Pie X", me dit-on, et alors ? ! Non seulement, je ne m'unis pas à ceux qui mettent en garde publiquement contre cette manifestation de Civitas , mais je la soutien par la prière et l'action.

eglise.syro-orthodoxe-francophone.over-blog.com/

Par Anne, le

Frigide Barjot divise une fois de plus la réaction catholique, comme elle l'a fait pour les prières devant les théâtres.Au pire, pour qui roule-t-elle ?Au mieux, elle est décevante !

Par Tchowa, le

Et n'est ce pas encore plus diviser que d'en rajouter sur ce sujet là ? Vous vous offusquez des divisions mais vous les propagez. C'est triste, le mieux aurait peut être été de n'en faire rien.

Par BMN, le

Jean, l'un des Douze, disait à Jésus : « Maître, nous avons vu quelqu'un chasser des esprits mauvais en ton nom ; nous avons voulu l'en empêcher, car il n'est pas de ceux qui nous suivent. »39 Jésus répondit : « Ne l'empêchez pas, car celui qui fait un miracle en mon nom ne peut pas, aussitôt après, mal parler de moi ;40 celui qui n'est pas contre nous est pour nous. Jean, l'un des Douze, dit à Jésus : « Maître, nous avons vu quelqu'un chasser les esprits mauvais en ton nom, et nous avons voulu l'en empêcher, car il n'est pas avec nous pour te suivre. »50 Jésus lui répondit : « Ne l'empêchez pas : celui qui n'est pas contre vous est pour vous. » signé: Jésus de Nazareth, Roi des Juifs

Par Alilx, le

Même si je n’approuve pas le discrédit jeté par le collectif en question, il faut sortir de ce faux dilemme qui torture les consciences apparemment. Il ne s’agit pas de savoir si on doit ou non rapprocher les partisans de Civitas des autres, sur fond de sensibilités historiquement explicables. C’est du temps perdu, du nombrilisme et on a autre chose à faire.Le combat se mène contre cette bizarre société où les medias font l’opinion, au moins en surface. Il faut raisonner en termes de tactique. Civitas fait joli dans ce décor parce qu’il joue le rôle du méchant excessif. Pour l’observateur plus attentif, le méchant excessif n’est pas si caricatural. Mais bon, peu importe. Il sert à beaucoup de choses : à valoriser les « modérés » ou présentés comme tels. Il sert aussi à lancer les sujets d’actualité plus facilement. Le media adore avoir un bon gros coup à faire en désignant un gros méchant. On n’aurait peut-être jamais parlé des pièces blasphèmes ou autres piss-christ si Civitas n’avait pas été là. La tactique c’est prendre la situation comme elle est : le media fonctionne comme ça. On part de là pour réfléchir. Il aurait fallu que Civitas, au lieu de se lancer le premier à proposer une manifestation, attende qu’un groupe de « modérés » lance une manifestation et qu’elle incite ses troupes à y aller sans se revendiquer Civitas particulièrement. Parce que le but réel, c’est contrer le projet du gouvernement, non ? Evidemment, si le but c’est faire MA pub, celle de mon mouvement parce que Moâ je détiens la vérité et je sais ce qui est bien ou non et j’aime traiter les gens de mous, alors que Moâ je suis si fort, ou à l’inverse, celle de mon mouvement parce que Moâ je détiens la vérité et je sais ce qui est bien ou non et j’aime traiter les gens d’extrémistes pas fréquentables, alors on comprend ce qui se passe actuellement.Ah l’orgueil ! LE Péché.

Par Kto2012, le

Et si, justement, nous nous tendions la main ?Si, dans l'amour qui nous unit au Christ, comme fils de son Père, nous essayions de taire nos différends et nos différences ? Et si nous laissions tomber nos reproches à ceux qui "s’efforcent sincèrement à la compréhension mutuelle", comme le recommande Nostra Aetate ? si nous concentrions notre force et celle de notre prière sur la conciliation, la réconciliation entre frères, au lieu d'échanger anathèmes et autres destruction de notre maison commune ? Construisons ensemble ce bloc commun de traduction dans la Cité des commandements que nous avons reçus ; et laissons tomber nos différences dogmatiques ou ecclésiales. Nous sommes manipulés par des Contre-Dieu, que la société dissimule en Sans-Dieu : nous avons bien plus en commun entre nous Chrétiens, et même avec nos frères musulmans, qu'avec ces Contre-Dieu.

Par Roussel, le

Des premiers chrétiens, on a pu dire "Voyez comme ils s'aiment". Des catholiques français actuels, on peut dire ici "Voyez comme ils se haïssent". Et c'est bien là le drame de l'église en France et en Europe. Avant d'être chrétiens, les Frigide Barjot et combien d'autres sont déjà "politiquement corrects" et donc ont intériorisé tous les slogans, les assimilations, les diabolisations, les mensonges et les haines du politique d'abord, et du médiatique. Alors Civitas = Intégristes de St Pie X = Front National = Vichy = Nazi etc... Les mêmes s'associent et défilent sans état d'âme, aux cotés du Parti communiste, jadis complice des plus grands drames et génocides de l'Histoire, avec les 100 millions de morts du communisme....Mais aucun débat rationnel et raisonnable n'est ici possible. Alors sur ce sujet, les "chrétiens sociaux" , d'habitude si bavards en leçons de morale et actifs, sont étrangement silencieux et absents... totalement "indifférents" écrivait un récent article de Témoignage chrétien . Ouverte à tous les dialogues, en particulier inter-religieux,l'église de France traite ses frères catholiques de la Fraternité St Pie X, comme moins que rien, une minorité exclue et sans intérêt. Dialoguer avec les assassins de Tibhirine est le summum de l'amour fraternel, mais fréquenter, parler, ou défiler avec Civitas, est insupportable pour ces "bobos" cathos soumis à l'opinion mondaine dominante en laquelle ils voient l'avenir de l'église ! Pratiquement "protestants" sur tous ces sujets et sur combien d'autres de leurs revendications, plutôt que de changer d'église, ils veulent changer l'église, s'imaginant la sauver en la mettant aux goûts et opinions du jour. IVG, "mariage pour tous",euthanasie ne mobiliseront donc que la "droite et l'extrême droite" catholique puisque le "politique d'abord" est prioritaire, l'emporte sur toute recherche honnête de la Vérité chrétienne . Cela s'appelle la sécularisation en interne de l'église de France, ou encore la perte ou la crise profonde de la FOI .