Et puis quoi encore ?

Rédigé par Adélaïde Pouchol le dans Éthique et tac

Et puis quoi encore ?


Les socialistes voudraient faire tenir à François Hollande les promesses qu'il n'a pas faites. L'ouverture du « mariage » et de l'adoption aux personnes homosexuelles figurait dans son programme de campagne, la Procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de même sexe n'y était en revanche pas mentionnée. Bon sens ou stratégie électorale ? Libre à chacun de répondre. En attendant, le groupe socialiste s'est prononcé le 19 décembre dernier par 126 voix pour, 61 contre et 9 abstentions, en faveur d'un amendement sur la PMA pour les couples de femmes mariées, qui devrait figurer dans le projet de loi qui sera discuté le 29 janvier à l'Assemblée nationale. 27 députés socialistes s'y sont opposés, dénonçant le détournement de la PMA, prévue pour pallier l'impossibilité pour les couples d'avoir un enfant quand l'un des deux conjoints est stérile. Pour les couples de même sexe, il ne s'agit pas de stérilité mais d'infécondité, due non pas à une maladie ou une malformation mais bien à la nature du couple elle-même.
Le médecin et député socialiste Jean-Marie Le Guen explique à juste titre qu'« il n'existe pas de droit à l'enfant, ni pour les homosexuels ni pour les hétérosexuels ». Il ajoute que « le recours à l'AMP sans raison médicale soulève la question de la rupture du lien entre sexualité et procréation et celle de l'utilisation de la médecine pour assouvir un désir ».
Mais n'est-ce pas un peu tard pour dénoncer le droit à l'enfant et la rupture du lien entre sexualité et procréation ? La machine s'est déjà mise en branle depuis bien longtemps, depuis le développement de la contraception et de l'avortement.
Conscients aussi que la question des mères porteuses est encore bien loin de recueillir les suffrages de la majorité des Français, les socialistes proposent dans ledit amendement l'ouverture de la PMA aux seuls couples de femmes. Car pour les couples d'hommes pour qui la PMA est techniquement impossible (que Dame Nature est injuste !), le recours aux mères porteuses est bien la seule alternative à l'adoption. D'ici là que les médias fassent leur travail de propagande pour faire oublier aux français l'horreur que représente l'instrumentalisation du corps d'autrui, une inégalité sera créée entre couples de femmes et couples d'hommes. Inégalité qu'il faudra bien sûr pourfendre au nom de l'égalité. Et le tour sera joué.
Les hétérosexuels ont droit au mariage… Pourquoi pas les couples homosexuels ?
Les couples hétérosexuels peuvent adopter … Pourquoi pas les couples homosexuels ?
Les couples lesbiens peuvent adopter mais aussi avoir un enfant issu à 50% des gamètes de l'un des partenaires… Pourquoi pas les couples homosexuels masculins ?
Les couples hétérosexuels peuvent se marier… Pourquoi pas ma grand-mère et son arrière-petit-neveu ?

Recommander ce billet

Ajouter un commentaire

Après validation par l'Homme Nouveau, le commentaire sera mis en ligne sur le Blog.
Pour commenter cet article, veuillez remplir le formulaire suivant :

* Champs obligatoires

1 commentaire

Par LIACRE, le

Les socialistes nous emmènent de façon hypocrite vers des pratiques d'instrumentalisation des corps rappellant celle des nazis...Quant à M.Le Guen, je ne crois pas à son retour du bon sens, lui qui a clamé haut et fort sa volonté d'installer des salles de shoot, et bien d'autres anneries qui ne sont pas dignes d'un médecin...

Laudate