Paraboles pour un pardon : l'angélus du dimanche

Rédigé par Rédaction le dans Religion

Paraboles pour un pardon : l'angélus du dimanche

Malgré la pluie, des milliers de personnes se sont réunies place Saint-Pierre dimanche midi pour participer à la prière de l'Angélus en compagnie du Saint-Père. Avant de réciter l'antique prière mariale depuis la fenêtre du palais apostolique, le pape François est revenu sur les paraboles rapportés par l'Évangéliste Luc, dans l'évangile du jour, celle de la brebis perdue, de la pièce perdue et du fils prodigue, des thèmes bien en consonances avec la dynamique de son pontificat.

Il s'agit de trois paraboles « qui parlent de la joie de Dieu » a souligné le pape. Elles contiennent tout l'Évangile, tout le christianisme a précisé le Saint-Père.

Invitant ses auditeurs à sortir de la spirale du mal en redécouvrant la miséricorde de Dieu, le Pape François  a rappelé que « Dieu ne nous abandonne jamais ». Comme le montre la parabole de l'enfant prodigue, « Il est un Père patient, il nous attend toujours, respecte notre liberté et est toujours fidèle ». Une patience, un respect et une fidélité qui débouche sur la joie de Dieu quand un de ses fils revient à lui et lui demande son pardon.

Dans ce sens, le Saint-Père a remis en cause la célèbre loi du talion : « Si nous vivons selon la loi'Œil pour œil, dent pour dent, nous ne pouvons jamais sortir de la spirale du mal». Le Malin nous fait croire que notre justice humaine peut nous sauver et sauver le monde, mais en réalité seule la justice de Dieu peut sauver ! Le pape a enfin conclu en demandant aux pèlerins réunis de prier quelques instants en silence « pour une personne que nous n'aimons pas, afin que nous devenions miséricordieux avec cette personne »

Réseaux sociaux

Ajouter un commentaire

Après validation par l'Homme Nouveau, le commentaire sera mis en ligne sur le Blog.
Pour commenter cet article, veuillez remplir le formulaire suivant :

* Champs obligatoires

Aucun commentaire