Fontgombault s'installe à Wisques

Rédigé par Stéphen Vallet le dans Religion

Fontgombault s'installe à Wisques

C’est aujourd’hui, jeudi 10 octobre, que l’abbaye Notre-Dame de Fontgombault prend sous sa coupe fraternelle l’abbaye Saint-Paul de Wisques (Pas-de-Calais) de la Congrégation de Solesmes. Dom Jean Pateau, abbé de Fontgombault, est installé aujourd’hui comme « abbé administrateur » par dom Philippe Dupont, supérieur général de la congrégation de Solesmes et abbé de Saint-Pierre de Solesmes. Mardi, accompagné de dom Antoine Forgeot, abbé émérite de Fontgombault et des 13 moines de cette abbaye qui rejoignent Saint-Paul de Wisques, dom Jean Pateau était à Solesmes pour un pèlerinage auprès du tombeau du fondateur de la congrégation, dom Prosper Guéranger, mais aussi auprès des tombeaux de dom Paul Delatte, troisième abbé de Solesmes et de celui de mère Cécile Bruyère, première abbesse de Sainte-Cécile de Solesmes, figure spirituelle importante de la congrégation. Dom Pateau a présidé la messe concélébrée en l’abbatiale Saint-Pierre de Solesmes.

 

L'annonce officielle

Selon le communiqué publié sur le site de l’abbaye Saint-Paul :

 

Depuis le mois de janvier dernier, tous les deux mois environ, les frères de Fontgombault destinés à venir en aide à notre communauté sont venus, par équipe de quatre, passer trois semaines-un mois chaque fois, à l’Abbaye Saint Paul, en vue de préparer leur arrivée définitive. C’est ainsi que l’orgue de la chapelle vient d’être restauré, grâce à la générosité de l’Association des Amis de Wisques.

L’arrivée des frères est fixée au jeudi 10 octobre prochain. Dom Jean Pateau, abbé de Fontgombault, accompagné de son prédécesseur, dom Antoine Forgeot, conduira les 13 frères qu’il a choisis pour mener à bien la reprise de notre Abbaye.

À 9 h 45 notre évêque, Mgr Jaeger, présidera la messe où les prêtres des deux communautés concélébreront. Tous les fidèles qui le désirent pourront assister à cette eucharistie et s’unir à notre prière.

Par la suite, mais en privé, dans la salle du Chapitre, le Père Abbé de Solesmes, dom Philippe Dupont, supérieur général de la congrégation bénédictine de Solesmes, nommera dom Jean Pateau, abbé de Fontgombault, comme « abbé administrateur de l’Abbaye Saint Paul ». Et il reviendra à ce dernier d’organiser le monastère en donnant à chacun de ses moines les diverses charges nécessaires à la bonne marche de l’Abbaye.

À compter du vendredi 11 octobre, l’Abbaye Saint Paul adoptera les us et coutumes de l’Abbaye de Fontgombault ; en particulier la messe selon le « Rite extraordinaire ».

La communauté se recommande à vos prières et vous assure des siennes.

 

Une abbaye qui remonte à 1889

 

L’abbaye Saint-Paul de Wisques a été fondée en 1889 par un essaim de moines de Solesmes venus pour servir de chapelains aux moniales de Sainte-Cécile de Solesmes déjà installées là. La fondation est érigée en prieuré en 1894. Chassés par loi anti-religieuse de 1901, les moines se réfugient aux Pays-Bas où ils fondent l’abbaye Saint-Paul d’Oosterhout. Le premier abbé de Saint-Paul est dom Jean de Puniet qui accède à cette charge en 1910. Il sera suivi ensuite par dom Augustin Savaton, de 1928 à 1960, lequel marque fortement l’abbaye. Il est l’auteur d’un petit livre, Valeurs fondamentales du monachisme et de La règle bénédictine commentée récemment réédités par les éditions de Solesmes. Lui succède ensuite dom Jean Gaillard jusqu’en 1985, année où dom Gérard Lafont, moine de Saint-Wandrille de la congrégation de Solesmes et fondateur des Chevaliers de Notre-Dame, prend sa succession. En 2005, dom Jacques Lubrez devient abbé mais son décès brutal en 2009 entraîne la nomination d’un prieur-administrateur en la personne de dom Armand Sauvaget. Mais le petit effectif de moines présents rend la situation difficile. Finalement, une solution est trouvée avec l’arrivée de moines de Fontgombault chargés de redonner une vie monastique régulière à l’abbaye Saint-Paul, avec les usages monastiques de Fontgombault et l’utilisation du missel de 1962 (forme extraordinaire).

 

Fontgombault, une abbaye fondatrice

 

Depuis 1948, l’abbaye de Fontgombault (Indre) est redevenue le lieu d’une vie monastique. Cette année-là, la congrégation de Solesmes envoie un groupe de moines sous la conduite de dom Édouard Roux afin de redonner vie à cette abbaye du XIe siècle, classée aux Monuments historiques. D’abord prieur, dom Roux devient abbé en 1953. En 1962, à sa mort, il est remplacé par dom Jean Roy qui meurt tragiquement à Rome en 1977, année où est élu dom Antoine Forgeot qui restera abbé jusqu’en 2011, année où lui succède dom Jean Pateau, l’actuel abbé.

L’Abbaye Notre-Dame de Fontgombault a gardé un grand nombre des usages monastiques de la Congrégation de Solesmes d’avant la réforme, utilise habituellement le missel de 1962 et le bréviaire monastique traditionnel. Elle a fondé l’abbaye Notre-Dame de Randol en 1971, celle de Triors en 1984, de Gaussan/Donezan en 1994 et de Clear Creek aux États-Unis en 1999.

 

Réseaux sociaux

Ajouter un commentaire

Après validation par l'Homme Nouveau, le commentaire sera mis en ligne sur le Blog.
Pour commenter cet article, veuillez remplir le formulaire suivant :

* Champs obligatoires

2 commentaires

Par Mr frédéric, le

Loué soit Jésus Christ ,
Laudate Jesus Christe ,
que nos prières vous accompagnent pour le fruit de la paix que vous apporteraient à ce monde si agité et à la recherche du vrai Dieu

staugustin.canalblog.com/

Par Richard, le

Une bonne nouvelle. Quand viendra-t-on au secours de Quarr?