Institut du Bon Pasteur : un nouveau recteur pour son séminaire

Rédigé par Alexandre Francheteau le dans Religion

Institut du Bon Pasteur : un nouveau recteur pour son séminaire

Élu second conseiller du supérieur général de l’Institut du Bon Pasteur le 31 août dernier, l’abbé Paul Aulagnier a aussi accepté de prendre en charge le Séminaire Saint-Vincent-de-Paul à Courtalain. Revenant sur les dernières élections, il nous fait part des changements touchant le séminaire en cette nouvelle année académique.

 

Comment avez-vous reçu votre double charge ?

Je suis reconnaissant à dom Antoine Forgeot, qui agissait en tant que commissaire plénipotentiaire, de sa décision de me nommer à la tête du séminaire, et à mes confrères, de la confiance qu’ils m’accordent en me conférant la charge de second assistant du Supérieur de l’Institut. Dans ces deux charges, j’espère pouvoir faire bénéficier mes confrères mais aussi les séminaristes, de l’expérience sacerdotale et pastorale que j’ai pu acquérir pendant mes années de sacerdoce, entre autres en tant que supérieur du district de France de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X, de 1976 à 1994. Partisan d’une normalisation canonique de la FSSPX – opinion qui était loin d’être partagée par les autorités de la Fraternité –, j’ai présenté ma démission d’assistant du supérieur général en 2002, et l’on m’a prié de quitter la Fraternité en novembre 2003. J’ai rejoint l’Institut du Bon Pasteur en 2006.

 

Pouvez-vous revenir sur les élections qui ont eu lieu cet été ?

Le Chapitre général, qui a été précédé d’une retraite de quatre jours à l’abbaye Notre-Dame de Fontgombault, s’est tenu en cette même abbaye le 31 août dernier, à la demande de dom Forgeot, son supérieur émérite. À la suite de l’élection du supérieur général de l’Institut du Bon Pasteur, l’abbé Philippe Laguérie, dom Forgeot, qui présidait le Chapitre, a fait procéder à l’élection du premier conseiller, l’abbé Yannick Vella, et à l’élection du second conseiller, dont la charge m’est dévolue. Ces trois élections effectuées par le Chapitre général, par les membres de droit et les membres élus de l’Institut du Bon Pasteur, ont été transmises immédiatement par courriel à Rome, à la Commission Ecclesia Dei, pour les notifier à Mgr Di Noia. Dom Forgeot avait donc autorité en tant que commissaire plénipotentiaire désigné par Rome. Il avait pour mission de réunir un Chapitre général, après avoir procédé aux élections partielles. Le décret issu de cette réunion et portant les noms des nouveaux élus, a été signé par Mgr Müller et par Mgr Di Noia, secrétaire de la Commission Ecclesia Dei. Rome a signé le décret de nomination de l’abbé Philippe Laguérie le 12 septembre 2013, en la fête du Saint Nom de Marie. C’est un petit signe du Ciel, une protection mariale sur cette œuvre sacerdotale embryonnaire qui est attachée à l’Église romaine.

 

Des nouveautés au séminaire vont-elles accompagner ces récentes nominations ?

La plus grande nouveauté pour le séminaire, c’est son installation dans de nouveaux locaux spacieux. Nous avons loué l’ancienne maison de retraite de Courtalain qui comporte soixante-cinq chambres. Nous gardons les anciens bâtiments, qui serviront de maison générale à l’abbé Laguérie. Un autre changement réside dans les horaires de cours : il y aura 3 heures de cours le matin, et une heure de cours pour les langues classiques l’après-midi. Je veillerai aussi à ce que les séminaristes aient un peu d’apostolat les dimanches, en accompagnant les prêtres, Mgr Pansard, évêque de Chartres, et Mgr de Germiny, évêque de Blois, nous ayant confié la desserte de plusieurs paroisses.

 

Combien de séminaristes aurez-vous cette année ?

Nous avons 22 séminaristes, auxquels se sont joints sept nouveaux dès le 12 octobre, dont un Italien, un Français, un Polonais, trois Brésiliens et un Congolais de Kinshasa. Ainsi, avec les professeurs, le Séminaire de Courtalain représente une communauté d’environ 35 personnes. C’est avec grande joie que nous avons commencé cette année canonique le 22 septembre dernier. Des ordinations vont bientôt pouvoir être annoncées : deux prêtres, trois diacres et les ordres mineurs. Enfin, dom Forgeot viendra donner ce 26 octobre prochain, les tonsures et les ordres mineurs. Cette journée sera donc une Journée « Portes ouvertes » où nos bienfaiteurs sont et seront invités et, à l’issue de la cérémonie, un repas sera servi. Nous avons besoin de la générosité de tous les fidèles de la tradition afin de soutenir cette œuvre sacerdotale, car les charges que nous avons sont élevées.

 

 

Association Cultuelle Institut du Bon Pasteur – ACIBP

Séminaire Saint-Vincent-de-Paul, 20-24, place Alexandre-Rillié, 28290 Courtalain. Tél. : 02 37 98 82 58 – www.seminairesaintvincent.fr

 

Réseaux sociaux

Ajouter un commentaire

Après validation par l'Homme Nouveau, le commentaire sera mis en ligne sur le Blog.
Pour commenter cet article, veuillez remplir le formulaire suivant :

* Champs obligatoires

Aucun commentaire