Le Pape met le mariage à l'honneur

Rédigé par Pierre Benoît le dans Religion

Le Pape met le mariage à l'honneur

Alors que le mariage est attaqué partout, et notamment par les législations des États, le Pape François a terminé le cycle de sa catéchèse sur les sacrements en évoquant mercredi, lors de l’audience générale, le sacrement du mariage :

« Ce sacrement nous conduit dans le cœur du dessein de Dieu, qui est un dessein d’alliance avec son peuple, avec nous tous, un dessein de communion, a expliqué le Pape, nous sommes créés pour aimer, comme reflets de Dieu et de son amour ».

Quand un homme et une femme célèbrent le sacrement du mariage,

« Dieu fait de deux époux une seule existence. La Bible parle d'une image forte, elle dit "une seule chair". Voilà le mystère du mariage : l'amour de Dieu qui se reflète dans le couple qui décide de vivre ensemble » a expliqué le Saint-Père.

À la lumière de saint Paul

Il est revenu également sur la lettre de saint-Paul aux Ephésiens, dans laquelle la vocation spécifique du mariage est abordée par l’Apôtre des nations :

« L'Eglise est l'épouse du Christ. À travers les choses ordinaires de la vie, les époux doivent rendre visible l’amour dont le Christ aime l’Église ».

Pour le Pape,

« l’important est de maintenir vivant le lien avec Dieu, qui est à la base du lien conjugal. Quand la famille prie, le lien est maintenu ».

Une vision non irénique

La prière en couple ? Mettant ses pas dans ceux du pape Pie XII qui insistait en son temps sur la prière en famille, le Pape François a, pour sa part, mis en avant la force de la prière du couple, dans une vision non irénique de la vie dans l’état de mariage dans nos sociétés modernes :

« C'est vrai qu'il y a tant de difficultés : le travail, l'argent qui n'est pas suffisant, les enfants qui ont des problèmes. Le mari et sa femme deviennent un peu nerveux et se disputent. C'est ainsi, on se dispute toujours dans un couple, parfois les assiettes volent. Mais nous ne devons pas devenir tristes pour cela, la condition humaine est ainsi faite. Le vrai secret est que l'amour est plus fort que les disputes et c'est pour cette raison que je conseille toujours aux époux de ne jamais finir une journée où l'on s'est disputés sans faire la paix ».

Un écho aux paroles même du Christ dans l’évangile selon saint Matthieu (5, 23) :

Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande sur l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande.?Accorde-toi vite avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison. Amen, je te le dis  : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou.

Le chemin du pardon

Comment montrer le pardon, chemin de la paix, au sien du couple et de la famille ? Là encore, le Pape est resté très concret :

« Pour faire la paix, il n'y a pas besoin d'appeler les Nations-Unies à la maison ! Il suffit d'un petit geste, d'une caresse et à demain ! Demain est un autre jour. La vie est ainsi, il faut aller de l'avant avec le courage de vouloir la vivre ensemble ».

Il a conclu sa catéchèse avec les trois mots qui, selon lui, doivent toujours être dits à la maison : « S'il te plaît, merci et excuse-moi».

 

Dans son intervention pour les pèlerins de langue française, le Saint-Père a donné un résumé de son intervention : 

Chers frères et sœurs, aujourd’hui nous concluons le cycle de catéchèses sur les sacrements, en parlant du mariage. Ce sacrement nous conduit au cœur du dessein de Dieu, qui est un dessein d’alliance, de communion. Nous sommes créés pour aimer, comme reflets de Dieu et de son amour. Quand un homme et une femme célèbrent le sacrement du mariage, Dieu fait des deux époux une seule existence, sous le signe d’une communion qui puise en Dieu son origine et sa force. Et vous, époux, êtes-vous conscients du grand cadeau que Dieu vous fait ? Le Mariage répond à une vocation spécifique et doit être considéré comme une consécration. À travers les choses ordinaires de la vie, les époux doivent rendre visible l’amour dont le Christ aime l’Église. N’oubliez jamais que « la famille qui prie ensemble, demeure ensemble ! » Que Dieu aide par son amour les époux en difficulté et les remplisse de sa miséricorde !

Mémoire de Jean-Paul II

Enfin, quand le Pape s'est adressé aux fidèles polonais, il a eu une pensée spéciale pour le Pape Jean-Paul II, dont c'était mercredi 2 avril  le neuvième anniversaire de la mort. En vue de sa canonisation prochaine, le Pape François y a vu une :

 « occasion spéciale pour se préparer spirituellement et pour raviver le patrimoine de la foi qu'il a laissé derrière lui. En imitant le Christ, il a été pour le monde un prédicateur infatigable de la Parole de Dieu, de la Vérité et du Bien. Et ça a fait du bien au monde, même dans sa souffrance. C'était le magistère de sa vie, à qui le Peuple de Dieu a répondu avec grand amour et estime. Son intercession nous renforce dans notre foi, notre espérance et notre amour ».

Réseaux sociaux

Ajouter un commentaire

Après validation par l'Homme Nouveau, le commentaire sera mis en ligne sur le Blog.
Pour commenter cet article, veuillez remplir le formulaire suivant :

* Champs obligatoires

Aucun commentaire