Le Cercle de Whitechapel

Rédigé par Pierre Durrande le dans Culture

Le Cercle de Whitechapel
© L’Instant d’un regard.

Voilà un spectacle qui régalera les amateurs de comédies policières.

Nous sommes à Londres en 1888 dans le quartier de Whitechapel. Une série de meurtres de prostituées sème un vent de panique dans ce quartier défavorisé à l’écart des beaux quartiers londoniens. Sir Herbert Greville, membre de la gentry londonienne, décide de réunir une équipe peu ordinaire d’enquêteurs. Il fait appel à Conan Doyle, à George Bernard Shaw, au directeur d’un prestigieux théâtre de Londres, Bram Stoker et à l’une des premières femmes médecins de l’époque, Marie Lawson. La scène se passe dans un ancien atelier d’artistes au cœur même de Whitechapel. Voilà cinq personnages chargés de découvrir qui se cache derrière ces meurtres sordides. C’est toute la magie du théâtre que de faire vivre des atmosphères, sentir les peurs, nous plonger dans ces méandres complexes des passions humaines et surtout ici de nous associer au plus près aux démêlés d’une enquête complexe où la logique, la finesse des intuitions, les techniques d’investigation suscitent nos neurones et nous étonnent au fil des évènements. Pas un instant de répit, le suspense est total ! On y explore la face trouble de l’ère victorienne à travers un quartier pauvre qui contraste absolument avec la richesse d’une capitale devenue la ville la plus riche de son temps. Quelque chose ronge cette modernité insolente, un mal qui ne dit pas son visage. N’est-ce pas le rôle des artistes de démasquer les apparences, de mettre à nu le cœur humain, d’en purger la lie ? Nos personnages bien célèbres le font avec une précision chirurgicale, un vernis protecteur de cynisme, cet humour caustique anglais et une rigueur policière digne des plus fins limiers de Scotland Yard. Pas une seule fausse note dans ce jeu d’acteurs dont il convient de souligner la virtuosité et l’élégance. Un régal !

Théâtre du Lucernaire, 53, rue Notre-Dame-des-Champs, Paris VIe. Jusqu’au 15 avril, du mardi au samedi à 21 h, dimanche à 18 h. Rés. : 01 45 44 57 34.

Écrit par Julien Lefebvre, mis en scène par Jean-Laurent Silvi.

 

 

Réseaux sociaux