Mieux connaître Sainte Brigitte,
copatronne de l'Europe

Rédigé par Odon de Cacqueray le dans Religion

Mieux connaître Sainte Brigitte, <br>copatronne de l'Europe

Nous fêtons aujourd’hui une des saintes patronnes de l’Europe, Brigitte de Suède. Née en 1303 d’une famille de haute noblesse en Suède, Sainte Brigitte épouse Ulf Gudmarson et devient mère de huit enfants. En 1344, elle devient veuve alors que son mari avait renoncé à la gloire et toutes ses richesses pour rentrer dans un couvent trois ans plus tôt. 

Sainte Brigitte est connue pour avoir toujours fui les honneurs, le luxe et les commodités. Elle reçut la grâce d’entendre le Seigneur à plusieurs reprises et de recevoir les secours de la Sainte Vierge lors de son dernier accouchement qui se passait mal. Intimement convaincue de devoir, à la suite de son mari, se retirer elle aussi dans un couvent, elle attendit la manifestation de Dieu pour qu’Il lui dise où elle serait la mieux à même de Le servir. Après s’être assuré du bien-être de ses enfants, elle s’installa dans une cellule du couvent d’Alvastra, celui même dans lequel son mari avait fini ses jours.

Elle fut guidée par le Christ lui-même dans ses prières et ses méditations, elle apprit à sanctifier les plus petites actions du quotidien. Et si la présence d’une femme dans le vestibule du couvent fut à l’origine de murmures contre le Prieur, une voix vint rassurer dans sa prière celui qui était à l’origine de ces médisances. 

Sainte Brigitte fut un instrument dans la main du Seigneur, elle fut sa bouche quand il fallut faire part au roi de Suède des châtiments de Dieu qui frapperait son royaume s’il ne corrigeait ses mœurs et celles de ses sujets. 

En 1349, Sainte Brigitte part à Rome, et présente au pape Urbain V son projet de l’Ordre du Très Saint Sauveur, qui suit la règle de Saint Augustin. Cet ordre lui a été suggéré par le Christ alors que la discipline se relâchait dans beaucoup de couvents. Une fois la création de l’ordre approuvé, elle retourne en Suède le fonder. Une des particularités de cette communauté est la présence de chanoines à proximité pour donner les sacrements aux moines et moniales. 

En 1350 a lieu un évènement d’une grande importance, Sainte Brigitte voit le Christ s’animer sur la croix. Il lui révèle avoir reçu 5480 coups lors de sa passion et lui délivre 15 oraisons à réciter quotidiennement pendant un an pour honorer ces coups. 

Sainte Brigitte voyagea beaucoup, entre Rome, la Terre Sainte et la Suède. Lors de son dernier voyage à Rome, alors qu’elle était très malade, le Christ la visita pour lui annoncer l’imminence de son entrée dans la vie éternelle et lui transmettre ses dernières instructions. Cinq jours après, munie des sacrements de l’Église, Saint Brigitte de Suède rendit son âme à Dieu, non sans avoir prononcé les dernières paroles du Christ en croix. Beaucoup de miracles suivirent sa mort. 

 

Si Sainte Brigitte fut canonisée dès 1391, il faudra attendre Saint Jean-Paul II pour qu’elle soit proclamée copatronne de l’Europe. Par ce choix, le pape souhaitait que celle qui a vécu dans une chrétienté unie œuvre pour le retour de la pleine unité des chrétiens.

Réseaux sociaux