Lettre à Samiel (4/6)

Rédigé par Hugues Pommeret le dans Récits & Poèmes

Lettre à Samiel (4/6)
Illustrations : ©François Rocher

Pour la deuxième année consécutive, les Éditions de L’Homme Nouveau sont heureuses de publier le texte gagnant du Concours des Jeunes Talents.

Le jury avait soumis aux candidats le sujet suivant :

" À la manière de C. S. Lewis qui imagine, dans Tactique du diable(1942), les lettres d’un vieux démon à son apprenti pour lui enseigner les ficelles de la tentation, imaginez les conseils qu’un ange gardien expérimenté pourrait adresser à un tout jeune ange. " 

Le jury a décerné le premier prix à Hugues Pommeret.

Retrouvez sur notre site, jour après jour, les conseils angéliques des autres lauréats du Concours des Jeunes Talents 2019.

Les attaques contre la langue

Le siècle de votre protégé est bien pire encore. L’Adversaire a bien compris que « Verbe » était le premier Nom de l’Autorité – Jn, 1,1 – et, après la pratique religieuse et la famille (que nous envions tant aux humains), c’est au langage qu’il s’attaque désormais.

Décrire le divin

« Jouer sur les mots » est le sport favori de MM. Lilith et Belial, coordonnateurs des légions infernales. Ils favorisent l’évolution du langage en une seule direction : donner un sens de plus en plus profane aux mots qui inspiraient le Beau. De la sorte, plus aucune langue n’est assez sacrée pour décrire le Divin. 

En diminuant quantitativement le vocabulaire (ça c’est un coup de M. Belial, beaucoup moins subtil que M. Lilith), il faut, par exemple, moult périphrases pour définir la Parousie. Celle-ci devient alors seulement « La Seconde Venue du Christ », puis le mot « Seconde » disparait, et l’Eglise Militante chante « Nous attendons que Tu viennes » durant l’Élévation de la Présence-Réelle. La disparition d’un mot entraîne une hérésie – non consentie, certes, mais factuelle. Quel coup de maître !

Pas seulement les mots bien entendu. L’idée la plus géniale de ce plan démoniaque est de diminuer le niveau scolaire. Pour la compréhension mutuelle, l’harmonie, le Bien Commun ? pas seulement. Ne parvenant plus à concevoir des phrases complexes, les notions complexes chez eux disparaissent dans le même mouvement. Malgré votre 7/7 en langues vernaculaires, je vous mets au défi de définir l’Autorité Unique et Trine en propositions principales sans subordonnée. 

... à suivre demain dès 9h.

 

Réseaux sociaux