La collection Alana, Chefs-d’œuvre de la Peinture Italienne

Rédigé par Céline Vicq le dans Culture

La collection Alana, Chefs-d’œuvre de la Peinture Italienne
Photo : Lorenzo Monaco (Florence, v.1370-1425), L'Annonciation (v.1420-1424), collection Alana, Newark, DE, États-Unis, Photo:© Allison Chipak.

Des œuvres de toute beauté sont données à découvrir au Musée Jacquemart-André. Elles proviennent d’une collection privée, réalisée par Alvaro Saieh et son épouse Ana Guzman. Leurs deux prénoms réunis sont à l’origine du nom de la collection (Alana). Les 70 chefs-d’œuvre exposés, sélectionnés parmi un fond qui en comprend environ 400, témoignent de l’imprégnation religieuse si présente au Moyen Âge et encore très marquante à la fin du XVIe siècle, véritable source d’inspiration pour les artistes. Il en naît des peintures remarquables.

Dans la première salle, le visiteur peut être surpris par la présentation des œuvres, dense et serrée. En fait, elle se veut représentative de l’ambiance des salons du collectionneur. Il n’y a pas de place pour le vide. Cette organisation peut aussi évoquer les églises anciennes couverte de fresques ou autres peintures.

Des maîtres reconnus : un splendide et poignant Christ au tombeau soutenu par deux anges de Vittore Carpaccio (1465- 1525/1526), une douce Annonciation de Lorenzo Monaco (v.1370-1425), peinte sur fond d’or, ou une Vierge à l’Enfant de Paolo Uccello (1397-1475)… sont montrés ainsi que des artistes plus modestes. Ce sont pour la plupart des peintures sur bois. Il y a cependant, pour les tableaux plus tardifs, des toiles peintes à l’huile dont une douce Vierge et l’Enfant d’Orazio Gentileschi (1563-1639).

Des œuvres à contempler non seulement sur le plan esthétique – couleurs ravissantes, délicatesses des mouvements, compositions parfaites… – mais aussi pour leur valeur spirituelle qui a touché ce collectionneur. Il écrit en effet « la simplicité sophistiquée de l’art de ces périodes ne cesse de m’enchanter et de me surprendre, justement par sa capacité à véhiculer, dans un langage très pur et symbolique, des contenus humains, éthiques et religieux ».

Superbe !

 

Jusqu’au 20 janvier 2020. Musée Jacquemart-André, 158, boulevard Haussmann 75008 Paris. Tél. : 01 45 62 11 59. Ouvert tous les jours y compris les jours fériés de 10 h à 18 h. Nocturnes les lundis jusqu’à 20h30 en période d’exposition. 

 

 

Réseaux sociaux