Dessiner la figure en Italie 1450-1700

Rédigé par Céline Vicq le dans Culture

Dessiner la figure en Italie 1450-1700
Federico Barocci (v. 1526/35-1612), Tête d’un homme barbu, inclinée vers le bas, et étude de main, Fondation Custodia, Collection Frits Lugt, Paris, inv. 472.

La Fondation Custodia est connue pour sa collection de dessins d’une richesse inouïe. Sa nouvelle exposition présente une sélection de 80 œuvres italiennes sur les 600 conservées dans ses réserves. Le thème en est l’étude de la figure humaine de la seconde moitié du XVe siècle à la fin du XVIIe siècle.

Une superbe esquisse à la pointe de métal présentant trois jeunes garçons par Filippo Lippi (1457-1504) ouvre le parcours. Elle les montre sous différents angles comme si on tournait autour d’eux. On passe de merveille en merveille pour découvrir les prémices des créations sur papier qui servent d’étude avant d’être reprises en peinture. Ces premiers travaux sont particulièrement émouvants car ils témoignent des recherches, hésitations ou applications pour parfaire une forme du corps humain, de son mouvement ou des plis des vêtements… De belles études de jambes, de dos (Guercino, 1591-1666), une splendide main portant un livre réalisée au moyen d’un savant raccourci de Raphaël (1483-1520), une gracieuse Jeune fille portant un plat de Guido Reni (1575-1642), vue de dos, en sont quelques exemples. Le dessin est parfois confronté avec une photographie de la peinture à laquelle il a donné naissance. 

Des esquisses de personnages groupés, de douces Vierges à l’Enfant, des Gentilshommes en conversation (Carpaccio, 1455/1465-1525/1526), des amoureux (Parmigianino, 1503-1540) sont aussi à contempler ainsi que des recherches de compositions dans des architectures. Des cadres anciens de très belle facture contribuent à mettre en valeur ces images.

Un magnifique parcours que l’on peut poursuivre en découvrant les gravures de deux artistes hollandais vivants : les eaux fortes dépouillées d’Anna Metz et les paysages, à bois perdu, très élaborés, de Siemen Dijkstra.

 

Jusqu’au 10 mai 2020. Fondation Custodia/Collection Frits Lugt, 121, rue de Lille, 75007 Paris. Tél. : 01 47 05 75 19. Tous les jours sauf le lundi, de 12h à 18h.

 

Réseaux sociaux