Le Saint jour de Pâques à Vêpres,
là où il y a des Fonts Baptismaux
(D’après l’Ancien Ordre Romain)

Rédigé par traduction de Pierre Julien le dans Religion

Le Saint jour de Pâques à Vêpres, <br>là où il y a des Fonts Baptismaux  <br>(D’après l’Ancien Ordre Romain)

Pendant ces Vêpres, on fait une procession solennelle, avec Station aux Fonts Baptismaux et au Crucifix.

Après les trois premiers psaumes et la répétition de l’Antienne, la Procession quitte le chœur et se dirige vers les Fonts. Un clerc, précédant la croix, porte le Cierge Pascal allumé. 

Pendant le chant de l’Antienne Eúntes in mundum, le Célébrant fait le tour des Fonts Baptismaux ouverts, les encensant trois fois à droite et trois fois à gauche. Il chante ensuite l’Oraison.

Puis on se rend, si c’est l’usage, à la chapelle de la Sainte Vierge ou à une autre chapelle insigne de l’église, pour y faire une seconde Station. Le Célébrant encense l’autel et chante l’Oraison. 

Avant de rentrer au chœur, on fait une dernière Station devant le grand Crucifix placé vers le haut de la nef ou au-dessus de l’entrée du chœur. Pendant ce chant de l’Antienne, le Célébrant encense le Crucifix. S’il n’y a pas de Crucifix, la croix de procession tournée, par celui qui la porte, vers le Célébrant, en tient lieu. On rentre ensuite au chœur et l’on achève les Vêpres par l’Hæc dies et le Magníficat, etc.

 

CHANTS DES VÊPRES

Deus in adjutórium, etc.

O Dieu, venez à mon aide, etc.

 

Ps. Dixit (109), Confitébor (110), et Beátus vir (111), sous l’antienne :

(Antienne du 7e mode) Allelúia, * allelúia, † allelúia.

Après les trois Psaumes, on répète l’Antienne avec la neume à la fin ; et ainsi des autres antiennes.

 

EN ALLANT AUX FONTS BAPTISMAUX

(Ancienne liturgie parisienne) 

Antienne du 4e mode : 

Surréxit Christus * et illúxit pópulo suo, quem redémit sánguine suo, allelúia.

Le Christ est ressuscité et a illuminé son peuple qu’il a racheté de son propre sang, alléluia.

 

 

Psaume 112 : Laudáte púeri Dóminum.

 

STATION AUX FONTS

 

Antienne du 1er mode (Mt 28,19) :

Eúntes in mundum * docéte omnes gentes, baptizántes eos, allelúia : in nómine Patris, et Fílii, et Spíritus Sancti, allelúia.

V/. Dóminus vobíscum. 

R/. Et cum spíritu tuo.

Orémus. (*)

Deus, qui resurrectiónis fidem per baptísmi grátiam in nobis obsignáre voluísti ; † concéde; ut a peccáti morte liberáti, * in novitáte vitæ ambulémus. Per Christum.

 

Autre :

Deus, qui credéntes in te fonte baptísmatis innovásti, † hanc renátis in Christo concéde  custódiam, * ut nullo erróris incúrsu grátiam tuæ benedictiónis amíttant. Per eúmdem Christum.

 

Autre : 

Deus, qui credéntes in te pópulos grátiæ tuæ largitáte multíplicas : † réspice propítius ad electiónem tuam, * ut qui Sacraménto baptísmatis sunt renáti regni cæléstis mereántur introítum. Per Christum.

Allez dans le monde, enseignez tous les peuples et baptisez-les, alléluia, au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, alléluia.

 

V/. Le Seigneur soit avec vous. 

R/. Et avec votre esprit.

Prions.

O Dieu qui, par la grâce du baptême, avez voulu imprimer en nos âmes la marque de la foi de la résurrection, accordez-nous d’être libérés de la mort du péché et d’avancer dans une vie nouvelle. Par le Christ…

 

O Dieu qui avez renouvelé dans la source du baptême ceux qui croient en vous, accordez votre garde à ceux qui sont renés dans le Christ afin qu’aucune attaque de l’erreur ne les fasse rejeter la grâce de votre bénédiction. Par le même Jésus-Christ…

 

 

 

O Dieu, qui, par la largesse de votre grâce, accroissez les peuples qui croient en vous, regardez avec bienveillance ceux que vous avez choisi afin que ceux qui sont renés par le sacrement du baptêmeméritent d’entrer dans le royaume des cieux. Par le Christ.

 

EN ALLANT A LA SECONDE STATION

(Dans les églises qui n’ont pas l’usage de faire cette Station, on chante tout de suite l’antienne Allelúia, avec le Ps. In éxitu [113], p. 5*). 

 

Antienne du 3e mode à deux chœurs (Romains 6,3-4 – Paris, XVIIe s.) : 

Quicúmque * baptizáti sumus in Christo Jesu, in morte ipsíus baptizati sumus : consepúlti enim sumus cum illo per baptísmum in mortem : ut quómodo Christus surréxit a mórtuis per glóriam Patris, * ita et nos in novitáte vitæ ambulémus : allelúia.

Nous tous qui avons été baptizés dans le Christ Jésus, c’est à sa mort que nous avons été unis par le baptême pour que, de même que le Christ qui, par la toute-puissance du Père, est ressuscité d’entre les morts, * nous menions, nous aussi, une vie nouvelle, alléluia.

 

Quatre du second chœur entonnent, et ce chœur seul continue :

(Isaïe 63,12-13)

Dóminus scidit aquas ante eos, ut fáceret sibi nomen sempitérnum : edúxit eos per abýssos.

Le Seigneur fendit les eaux devant eux pour se faire un nom éternel ; il les fit avancer dans les abîmes.

 

Les deux chœurs : * Ita. (* nous menions…)

La Procession s’arrête, et l’on dit sur le ton des Vêpres :

V/. (Ps. 65,8b-9a) Audítam fácite vocem laudis ejus, allelúia, allelúia.

R/. Qui pósuit ánimam meam ad vitam, allelúia, allelúia.

V/. Faites retentir la voix de sa louange, alléluia, alléluia.

R/.Car il a rendu la vie à mon âme, alléluia, alléluia.

 

 

A LA SECONDE STATION

(Antienne du 8e mode ­– Jean 20,31)

Hæc autem scripta sunt * ut credátis, quia Jesus est Christus Fílius Dei : ut credéntes vitam habeátis in nómine ipsíus, allelúia.

V/. Dóminus vobíscum. 

R/. Et cum spíritu tuo.

Orémus. (*)

Deus, qui nos exsultántibus ánimis Pascha nostrum celebráre tribuísti: † fac nos qu?sumus, et temporálibus gaudére subsídiis, * et æternitátis efféctibus gratulári. Qui vivis.

Ces choses ont été écrites pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu et qu’ayant cette foi, vous obteniez la vie en son nom, alléluia.

V/. Le Seigneur soit avec vous. 

R/. Et avec votre esprit.

Prions.

O Dieu qui avez accordé à nos âmes débordantes de joie de célébrer notre Pâque, donnez-nous, s’il vous plaît de jouir des secours temporels et de recevoir en récompense les biens éternels.  

 

EN ALLANT AU CRUCIFIX

(Antienne du mode pérégrin) Allelúia, * allelúia, allelúia.

Psaume 113 : In éxitu.

 

STATION A LA CROIX

(Antienne du 6e mode ­– Cf. Matthieu 16,6b-7a)

Jesum quem qu?ritis * non est hic, sed surréxit : recordámini quáliter locútus est vobis dum adhuc in Galil?a esset, allelúia.

Ce Jésus, que vous cherchez, il n’est pas ici, il est ressuscité. Rappelez-vous ce qu’il vous a dit lorsqu’il était encore en Galilée, alléluia.

 

Ou bien cet autre chant :

(Antienne du 8e mode ­– Luc 24,46)

Oportébat * pati Christum, et resúrgere a mórtuis, die tértia, allelúia, allelúia, allelúia.

V/. Dóminus vobíscum. 

R/. Et cum spíritu tuo.

Orémus. 

Deus, cujus Fílius pro nobis crucifíxus mundum redímere dignátus est : † præsta ; ut de nostra redemptióne lætámus, * ætérnis gaúdiis te donánte perfruámur. Per eúmdem Christum.

Il fallait que le Christ souffrît et ressuscitât des morts le troisième jour, alléluia, alléluia, alléluia.

V/. Le Seigneur soit avec vous. 

R/. Et avec votre esprit.

Prions.

O Dieu, dont le Fils crucifié pour nous a daigné racheter le monde, faites que nous réjouissant de notre rédemption, nous jouissions par votre grâce des joies éternelles. Par le même Jésus-Christ.

Ou bien :

Deus, qui ad ætérnam vitam in Christi resurrectióne nos réparas : † imple pietátis tuæ ineffábile sacraméntum, * ut cum in majestáte sua Salvátor noster advénerit, quos fecísti baptísmo regenerári, fácias beáta immortalitáte vestíri. Per eúmdem Christum.

O Dieu, qui, dans la résurrection du Christ, nous relevez pour la vie éternelle, réalisez le sacrement ineffable de votre bonté paternelle afin que lorsque notre Sauveur reviendra dans sa gloire, vous revêtiez de l’immortalité bienheureuse ceux que vous avez regénérés dans le baptême. Par le même Jésus Christ…

 

APRÈS ÊTRE RENTRÉ AU CHŒUR

 

(Antienne du 2e mode, entonnée par le Célébrant – Ps. 117,24)

Hæc dies * quam fecit Dóminus : exsultémus et lætémur in ea.

Voici le jour que le Seigneur a fait : tressaillons d’allégresse et réjouissons-nous en lui.

 

Ensuite :

(Antienne du 7e mode – Matthieu 28,7)

Cito eúntes * dícite discípulis quia surréxit Dóminus, allelúia.

 

V/. Dóminus vobíscum. 

R/. Et cum spíritu tuo.

 

Orémus.

Deus, qui hodiérna die per Unigénitum tuum æternitátis nobis áditum devícta morte reserásti : † vota nostra, quæ præveniéndo áspiras, * étiam adjuvándo proséquere. Per eúmdem Dóminum.

Autre :

Concéde qu?sumus omnípotens Deus : † ut qui resurrectiónis Domínicæ solémnia cólimus. * innovatióne tui Spíritus a morte ánimæ resurgámus. Per eúmdem Dóminum.

 

Autre : 

Deus, per quem nobis et redémptio venit, et præstátur adóptio : † réspice in opem misericórdiæ tuæ, * ut, in Christo renátis, et ætérna tribuátur hæréditas et vera libértas. Per eúmdem Dóminum.

V/. Dóminus vobíscum. 

R/. Et cum spíritu tuo.

V/. Benedicámus Dómino, allelúia, allelúia.

R/. Deo grátias, allelúia, allelúia.

V/. Et fidélium ánimæ per misericórdiam Dei requiéscant in pace. 

R/. Amen

Vite, allez annoncer aux disciples que le Seigneur est ressuscité, alléluia.

 

V/. Le Seigneur soit avec vous. 

R/. Et avec votre esprit.

 

Prions.

En ce jour où par votre Fils unique, vainqueur de la mort, vous nous avez ouvert de nouveau les portes de l’éternité, daignez, ô Dieu, vous qui prévenez et inspirez nos vœux, venir encore les seconder et les réaliser.

 

Accordez-nous, s’il vous plaît, Dieu tout-puissant, à nous qui célébrons les solennités de la résurrection du Seigneur, d’être renouvelés par votre Esprit afin de ressusciter de la mort de l’âme.

 

 

O Dieu, de qui nous avons reçu et la rédemption et l’adoption des fils, regardez l’œuvre de votre miséricorde afin que soit accordés à ceux qui sont renés dans le Christ l’héritage éternel et la vraie liberté. Par le même Jésus-Christ…

V/. Le Seigneur soit avec vous. 

R/. Et avec votre esprit.

V/. Benissons le Seigneur, allélúia, allélúia.

R/. Nous rendons grâce à Dieu, allélúia, allélúia.

V/. Et que par la miséricorde de Dieu les âmes des fidèles défunts reposent en paix. 

R/. Amen.

 

 

 

 

 

Réseaux sociaux