Communauté de prière | Une neuvaine au Padre Pio,
modèle de simplicité chrétienne

Rédigé par Adélaïde Pouchol le dans Religion

Communauté de prière | Une neuvaine au Padre Pio, <br>modèle de simplicité chrétienne

Comme chaque mois, L'Homme Nouveau vous présente une communauté de prière de la plateforme Hozana. Frère Eric Bidot présente une neuvaine au Padre Pio commencée le 15 septembre et qui doit s'achever le 23 septembre prochain. Ces neufs jours de prière ont été pensé par la famille Franciscaine, dont le Padre Pio fut lui-même membre.

Entretien avec le frère Eric Bidot, de l’Ordre des frères mineurs Capucins
Propos recueillis par Adélaïde Pouchol

 

 

Vous mettez en avant, à travers une neuvaine de prière, la figure du Padre Pio. Pourquoi lui ?

De son vivant, le Padre Pio, entré chez les Capucins en 1903, était connu dans le monde entier, en raison, en particulier, des stigmates reçus en 1918 dans la chapelle du petit couvent de San Giovanni Rotondo, dans le sud de l’Italie. Alors, des foules vinrent à sa rencontre, par curiosité, pour demander un conseil, se confesser … Les heures passées au confessionnal ou à répondre à la correspondance ont marqué la vie de ce frère capucin. Un homme de la miséricorde et de la compassion ! Beaucoup aujourd’hui voient en lui un saint qui les comprend dans leurs souffrances et difficultés et les aide, car les saints passent leur « ciel à faire du bien sur la terre », comme disait sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. 

 

Pouvez-vous présenter en quelques mots la Famille Franciscaine ?

La famille franciscaine est héritière de saint François et de sainte Claire d’Assise qui vécurent, au XIIIème siècle, l’Evangile de la pauvreté et de la fraternité. Il y a les frères du 1er Ordre (franciscains, capucins et conventuels), les sœurs clarisses, les sœurs franciscaines et les membres (laïcs et prêtres) de l’Ordre franciscain séculier. En France, ce sont plusieurs milliers de personnes, hommes et femmes, engagés à vivre de la vie à l’Evangile et de l’Evangile à la vie. 

 

Comment avez-vous pensé et structuré ce temps de prière ?

A travers neuf thèmes, la vie de Padre Pio est présentée avec ses propres mots par de brefs extraits de lettres, une méditation, la lecture d’une prière de lui ou attribuée, une mosaïque du jésuite Rupnik, auteur d’une série de représentations de la vie du Padre Pio visibles sur le chemin qui conduit à sa tombe, à San Giovanni Rotondo.  

 

Y a-t-il un aspect particulier de la vie ou de la personnalité du Padre Pio qui puisse être un modèle pour nous aujourd'hui ?

Un homme de prière et de charité, voilà ce qu’a été le Padre Pio. Rien d’original, sauf qu’il a vécu ces dimensions avec ferveur et fécondité, avec humilité et persévérance. Il disait qu’il était dévoré par l’amour de Dieu et du prochain, se dévouant jour et nuit. Il faut ajouter cela une dimension mystique, celle de la nuit, dans laquelle Dieu semble absent. Portant les stigmates, signes de l’amour de Jésus en croix, Padre Pio semble rappeler à notre époque moderne que notre unique espoir est en Jésus, sauveur et proche de nous.  

 

En quoi un saint prêtre ou religieux peut-il être inspirant pour des laïcs dans leur vie quotidienne ?

La Padre Pio a été en contact avec beaucoup de laïcs au confessionnal, à l’hôpital du Soulagement de la Souffrance qu’il a fondé, par courrier … Il a eu soin des âmes des fidèles et les a invités à la prière simple et confiante du chapelet. Il a invité chacun à prendre la Vierge Marie pour mère au quotidien. Le Padre Pio incarne paradoxalement la simplicité de la vie chrétienne. Paradoxalement car il fut doté de nombreux dons spirituels (stigmates, bilocations, …) mais il se présentait comme un pauvre frère qui prie, humblement.

 

 

 

 

Réseaux sociaux