Au quotidien n°93 : de quoi Christophe Barbier est-il le nom ?

Rédigé par la rédaction le dans Politique/Société

Au quotidien n°93 : de quoi Christophe Barbier est-il le nom ?

Christophe Barbier ? Ex-patron de L’Express, il est connu des plateaux de télévision pour son inséparable écharpe rouge. Dans un de ses « édito-vidéo » diffusé par le biais de son compte tweetter, le journaliste s’est prononcé pour la vaccination obligatoire pour luttr contre le virus du Covid-19. Extraits de ses propos :

?Si vous n’êtes pas vaccinés, vous ne pouvez plus aller au restaurant, vous ne pouvez plus aller au théâtre, vous ne pouvez plus prendre l’avion. Vous êtes de vous-même retirés de la vie collective, vous êtes auto-confinés. »

« il faudra avoir son certificat de vaccination, comme un laisser-passer pour être dans la société?».

« Cela permettra sans doute de faire comprendre à chacun que le vaccin, ce n’est pas seulement l’intérêt particulier de tous ceux qui peuvent être victimes de la maladie, c’est l’intérêt général, c’est l’intérêt supérieur de la nation ! ».

 

Mais qui est exactement Christophe Barbier ? L’Observatoire du journalisme (15 novembre) vient de lui consacrer un article très intéressant :

Ex-Patron de L’Express (2006–2016), très présent sur les plateaux télé, Christophe Barbier a rendu omniprésents dans le débat public sa silhouette svelte, son port altier et son écharpe rouge. Est-il vraiment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ? Est-il passé à droite ? C’est ce dont l’accusent certains, à gauche, en raison d’étranges accointances avec le sarkozysme… La réponse est dans sa fameuse écharpe qui noue sur ses épaules deux pans qu’on a longtemps crus opposés. En effet, il s’agirait d’un cadeau offert par Carla Bruni-Sarkozy lors de son mariage avec Yamini Kumar, en 2008. La chanteuse bobo avait elle-même marqué, par ses noces avec le président, celles de la gauche bien-pensante et de la droite d’argent. Quant à l’épouse de Barbier, elle se trouvait incarner à elle seule cette alliance, se trouvant être à la fois une militante de gauche et la directrice de la communication de la marque de luxe Hermès… La com’, le fric, le pouvoir, le libéralisme en matière économique et en matière de mœurs, le soutien des puissants et la moraline en plus ! Aucun doute, Barbier est un pur spécimen de libéral-libertaire, le vrai visage de la Gauche chevauchant la mondialisation capitaliste, un petit marquis des médias adoubé par le système et qui ne le critique que pour l’enjoindre à étendre encore davantage sa domination sous les auspices du Droit (Gauche libertaire) et du Marché (Droite libérale). Son éjection de la direction de L’Express ne l’a pas guéri : en avril 2017 il continuait encore à défendre un journalisme déconnecté du terrain et des attentes du lecteur, au nom des convictions et de la vocation éducative du journalisme.

 

Réseaux sociaux