L'exposition | Le repas, tout un art

Rédigé par Céline Vicq le dans Culture

L'exposition | Le repas, tout un art
Les Femmes à table en l’absence de leurs maris, XVIIe siècle, d’après Abraham Bosse. Musée national de la Renaissance, Écouen. © RMN-Grand-Palais (Muse de la Renaissance, château d’Écouen/Mathieu Rabeau).

A Table ! Une exposition inédite et passionnante au musée de la manufacture de Sèvres présente une rétrospective de l’histoire des repas en France.

Il est vrai que notre pays est mondialement connu pour ses qualités culinaires et ses rencontres conviviales autour de la table… C’est ainsi qu’en 2010 l’Unesco a classé le repas gastronomique des Français au patrimoine immatériel de l’humanité. De son côté, la manufacture de Sèvres où tant de magnifiques services ont vu le jour, fête son 280e anniversaire.

Le parcours retrace donc, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, les différentes manières de la table et la diversité des mets à travers le temps. Environ 1000 objets émerveillent le visiteur. À l’époque gallo-romaine, le repas est pris allongé, à l’aide d’une cuillère ou de la main droite qui est lavée régulièrement. Un plat en argent décoré d’animaux marins, des coupelles, bols, tasses, assiettes en verre, cruche en bronze et couteau témoignent de cette période. De belles reproductions d’œuvres anciennes décorent les murs illustrant les différents moments historiques. Les festins qui apparaissent au Moyen Âge avec un service dit « à la française » consistent en une succession de plats posés sur une table faite de planches reposant sur des tréteaux couverts par des nappes. On est alors assis et, on mange toujours avec sa main… À la Renaissance, rien de très nouveau, si ce n’est l’introduction de nouvelles denrées provenant du Nouveau Monde et l’apparition de l’assiette individuelle. Il faut attendre le XVIIe siècle et notamment à la cour de Versailles pour que la table se couvre de nombreux plats chauds. Les boissons ne sont toujours pas posées sur la table. L’usage de la fourchette se répand au XVIIIe siècle… Chaque nouveau mets ou boisson fait naître de nouveaux types de récipients (étonnante théière en forme de dragon, superbes services à café, surprenantes terrines en trompe-l’œil de laitue ou de dindon…) Et l’on apprend aussi combien la porcelaine de Sèvres servit pour la diplomatie dès le XVIIIe siècle. Par ailleurs, on découvre le fameux Service Bleu Élysée conçu à partir du plan du Palais, qui créa une certaine polémique.

 

Jusqu’au 6 juin 2021. Musée national de céramique, 2 place de la Manufacture, 92310 Sèvres.
Ouvert tous les jours sauf le mardi et le 1er mai. De 10h à 13h et de 14h à 18h.
En raison de la crise sanitaire, le musée est fermé jusqu’à nouvel ordre.

Réseaux sociaux