Te renier, c’est humilier Jésus
La Trinité et mes manques

Rédigé par Franck Widro le dans Récits & Poèmes

Te renier, c’est humilier Jésus <br>La Trinité et mes manques

Découvrez deux quatrains de Franck Widro, pour la liturgie du dimanche 28 mars dans le Novus Ordo.

Alors, beaucoup de gens étendirent leurs manteaux sur le chemin, d’autres, des feuillages coupés dans les champs. Ceux qui marchaient devant et ceux qui suivaient criaient « Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Béni soit le Règne qui vient, celui de David, notre père. Hosanna au plus haut des cieux ! » (Marc 14,1-15,47)

 

Te renier, c’est humilier Jésus
(sur Marc 14,1-15,47)

Les jours où je me moque de toi, t’exclue de mon existence,

je te fais supporter une humiliation continuelle.

Quand j’offense un frère, j’afflige le Christ, prends de la distance,

Lui crache au visage ; mon âme meurt d’un manque d’amour fraternel.

 

La Trinité et mes manques
(sur Marc 14, 1-15, 47)

Le Dieu Trinitaire est cloué en Croix, Il gémit et meurt

pour me sauver. Il est affecté par mes manques, mes souffrances.

Sa charité m’invite, chaque jour, à devenir un semeur ;

à moi d’entendre Son murmure : « Aime-moi, sois pour l’autre délivrance ».

Réseaux sociaux