Au quotidien n°258 : contre une France de propriétaires

Rédigé par la rédaction le dans Politique/Société

Au quotidien n°258 : contre une France de propriétaires

De nouvelles règles pour le crédit immobilier vont entrer en vigueur au début de l’année prochaine. Et si derrière des questions de sécurité une autre vision de la société se profilait ? Un pays avec plus de Français nomades et moins de foyers enracinés ? C’est l’avis d’un professionnel dans La Voix du Nord (29 septembre 2021)

Taux d’endettement maximal à 35 %, limitation à 25 ans de la durée de remboursement des prêts immobiliers… À partir du 1er janvier 2022, ce qui n’était qu’une recommandation en décembre 2019 deviendra une obligation, a annoncé le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF). (…)

Pour Ulrich Maurel, fondateur et ex-courtier d’Immoprêt, cité par La Voix du Nord :

« Cette nouvelle réglementation est un véritable frein d’accès à la propriété, qui s’inscrit dans la politique menée par Emmanuel Macron depuis le début de son quinquennat : créer une France de locataires plutôt que de propriétaires afin d’augmenter la mobilité professionnelle. l’aide à l’accession à la propriété, la limitation du prêt à taux zéro, l’encadrement du crédit… C’est un enchaînement de mesures qui va contre la logique immobilière et qui a des conséquences lourdes pour les familles. (…) C’est ce que l’Observatoire du financement au logement a constaté : en 2020, le nombre de primo-accession a reculé de 13,4 %, à cause de la crise et de ces recommandations. On parle de règle de sécurité alors qu’elles existent déjà avec notamment la modulation des échéances. Et puis le nombre de situations de surendettement a déjà diminué avant ces règles.

Réseaux sociaux