Le fond de partage « Éducation et dialogue » : la finance au service de l’éducation

Rédigé par La Rédaction le dans Politique/Société

Le fond de partage « Éducation et dialogue » : la finance au service de l’éducation

Donner du sens à son investissement ? C’est ce que s’attelle à proposer la banque privée Cholet Dupont en lançant le Fonds de partage « Éducation et Dialogue ». En s’alliant avec la Fondation Don Bosco, dont elle partage les valeurs chrétiennes, elle permet à de nombreux acteurs d’avoir un impact social positif.

« Nous voyons que les acteurs privés prennent conscience de leur utilité sociale et veulent faire de l'impact social au-delà des résultats purement financiers », affirme le père Xavier de Verchère, trésorier de la Fondation Don Bosco, au micro de RCF. Avoir un impact social, c’est en effet l’objectif que s’est fixé la banque privée Cholet Dupont, une des plus vieilles sociétés financières de Paris, en lançant le fond de partage « Éducation et dialogue », en partenariat avec la Fondation Don Bosco.

A l’inverse d’un don, quand un investisseur place des capitaux dans un fonds de partage, il ne se dépossède pas de son capital. Il choisit plutôt de donner une partie des gains de la gestion de son épargne à une cause qu’il soutient.

Les investisseurs peuvent ainsi choisir de reverser tout ou partie de la plus-value de leur dividende, bénéficiant alors d’une réduction d’impôt. De son côté, la banque choisit de reverser la moitié des frais de gestion du fond directement à la fondation.

Déjà 6 millions d’euros récoltés

Preuve de son succès, le Fonds « Éducation et Dialogue » de partage a déjà récoltés plus de 6 millions d’euros d’investissement, et vise les 10 millions d’ici la fin de l’année. La Fondation Don Bosco Éducation dispose alors de revenus réguliers destinés à soutenir ses projets éducatifs, principalement en France, mais aussi dans plus de 130 pays.

Réseaux sociaux