L'exposition l Alsace, rêver la province perdue, 1871-1914

Rédigé par Céline Vicq le dans Culture

L'exposition l Alsace, rêver la province perdue, 1871-1914
Jean-Jacques Henner, Vue de Bernwiller dans les arbres (détail), vers 1890-1905, huile sur toile, Paris, musée national Jean-Jacques Henner, JJHP 41 © RMN-Grand Palais / Franck Raux.

À Paris, au musée Jean-Jacques Henner, à l’occasion du 150ème anniversaire du traité de Francfort (signé le 10 mai 1871), une exposition a pour thème l’annexion de l’Alsace et d’une partie de la Lorraine par l’Allemagne à la suite de la guerre de 1870-1871. Ce « traumatisme » des « provinces perdues » eut un retentissement sur les arts, les individus, les modes de vies. C’est ce qu’explore la présentation en ce lieu consacré habituellement à l’artiste Jean-Jacques Henner (1829-1905), lui-même Alsacien et qui opta pour la nationalité française. Réalisée en partenariat avec le musée Alsacien de Strasbourg, elle propose au visiteur un parcours en six sections.

À l’entrée, une réplique du tableau de Jean-Jacques Henner L’Alsace. Elle attend, montre sous une forme allégorique, une jeune fille en deuil, au visage triste, coiffée du grand nœud noir ayant pour seule couleur la cocarde bleue, blanc, rouge. Cette œuvre commandée par Madame Charles Scheurer-Kestner, épouse d’un sénateur, fut offerte à Léon Gambetta, ardent défenseur de l’Alsace-Lorraine et elle contribua à la notoriété de l’artiste. Au dernier étage de ce charmant musée, un grand nombre de croquis et de peintures à l’huile sur carton ou bois manifeste l’attachement du peintre à sa région d’origine. Né à Bernwiller près de Mulhouse, ce fils de cultivateur débute sa formation à Strasbourg puis la poursuit aux Beaux-Arts de Paris grâce à l’obtention d’une bourse. Il obtint la Prix de Rome en 1858 et séjourna en Italie pendant cinq ans. Conjointement à cette présentation, deux expositions aux musées des Beaux-Arts de Strasbourg et Mulhouse présentent ses toiles et dessins.

Et l’on découvre aussi à travers des peintures, sculptures, objets, journaux, caricatures, bijoux, jouets, une certaine vision de l’Alsace en cette époque, avec sa part d’idéalisation et peut-être de propagande.

 

Jusqu’au 7 février 2022. Musée national Jean-Jacques Henner, 43, avenue de Villiers, 75017 Paris. Tél. : 01 83 62 56 17 – www.musee-henner.frreservation@musee-henner.fr

Catalogue : Alsace, Rêver la province perdue, 1871-1914, collectif, Musée National J-J Henner, Lienart édition, 272 p., 35 €.

 

 

Réseaux sociaux