Au quotidien n°301 : rapprochements évocateurs… Merci Le Monde

Rédigé par la rédaction le dans Politique/Société

Au quotidien n°301 : rapprochements évocateurs… Merci Le Monde

« Au quotidien », comme son nom l’indique, est une mini-revue de presse qui chaque jour (sauf le samedi et le dimanche) vous propose un extrait d’un quotidien, d’un hebdomadaire ou d’une revue. Aujourd’hui, petite exception, nous vous proposons les premières lignes de deux articles parus dans Le Monde (30 novembre 2021). Un petit rapprochement qui dit beaucoup de l’état de notre société.

Article 1 : Les députés remettent l’IVG à l’ordre du jour

L’Assemblée examine, à partir de lundi, une proposition de loi en faveur de l’allongement du délai d’IVG. Après la procréation médicalement assistée (PMA) pour toutes les femmes, entrée en vigueur fin septembre, les députés de La République en marche (LRM) s’attaquent à une autre réforme sociétale, à cinq mois de l’élection présidentielle. L’Assemblée nationale va examiner en deuxième lecture, à partir de lundi 29 novembre, une proposition de loi qui entend renforcer l’accès au droit à l’avortement avec l’allongement du délai d’interruption volontaire de grossesse (IVG) de douze à quatorze semaines. « Mon objectif est de faire en sorte qu’on assume les droits réels pour chaque femme qui a besoin de procéder à une IVG » a déclaré le président du groupe LRM à l’Assemblée nationale, Christophe Castaner, sur BFM-TV, dimanche.

[Les députés ont adopté à la majorité : . L’extension de l'IVG à 14 semaines, . Le droit de choisir sa méthode d’avortement . La pérennisation de l’IVG chirurgical jusqu’à la 10ème semaine . L’IVG médicamenteuse jusqu’à 7 S à domicile, . La suppression du délai de 48h].

Article 2 : Le bien-être animal, une cause désormais entendue par les responsables politiques

Avril 2014. L’Assemblée nationale vote, sous les moqueries d’une partie des bancs de l’hémicycle, un amendement du député socialiste Jean Glavany pour inscrire dans le code civil la reconnaissance du caractère sensible de l’animal.

Novembre 2021. Dans une quasi-unanimité, l’Assemblée, puis le Sénat adoptent définitivement la proposition de loi de trois députés La République en marche visant à renforcer la lutte contre la maltraitance animale. En sept ans, le vent a tourné. Si les séances parlementaires consacrées à l’examen du texte ont aussi pu donner lieu à quelques remarques déplacées, on est loin des caquètements entendus en 2014. Cette fois, la question animale a été prise au sérieux par les deux Assemblées.

Réseaux sociaux