Marthe Robin déclarée « vénérable »

Rédigé par la rédaction le dans Religion

Marthe Robin déclarée « vénérable »

Ce 7 novembre 2014, le Pape François a autorisé la Congrégation pour la Cause des Saints à promulguer un décret reconnaissant les vertus héroïques de Marthe Robin, (1902-1981), fondatrice des Foyers de Charité.

 

Un décret du Pape François a reconnu les vertus héroïques de Marthe Robin (1902-1981), figure spirituelle de l’Église en France et à l'origine des Foyers de Charité, répandus dans le monde. Le 7 novembre 2014, le Pape François a autorisé la Congrégation pour la Cause des Saints à promulguer un décret reconnaissant les vertus héroïques de cette laïque française. Le titre de « vénérable » est donné par l’Église à une fidèle comme première étape vers la béatification puis la canonisation éventuelle.

Marcel Clément, pour entrer chez Marthe

C'est un événement important qui touche la vie de l'Église, notamment en France. L'Homme Nouveau, que Marthe a accompagné par la prière, s'associe à la joie de tous ceux qui se réjouissent devant cette nouvelle. Alors président et directeur de L'Homme Nouveau, Marcel Clément (1921-2005), qui a bien connu Marthe et à laquelle il fut attaché toute sa vie, avait en 1993 publié un très beau livre à son sujet : Pour entrer chez Marthe (Fayard). La quatrième de couverture du livre affirmait notamment : 

Pendant trente-cinq ans, Marcel Clément a été l'un des amis les plus intimes de Marthe. Pendant des centaines d'heures, il l'a interrogée, écoutée. Il ne cache pas que sa vie personnelle a été profondément orientée par elle. Il fait connaître par l'intérieur, à travers des mots, des récits, des anecdotes, des réflexions profondes aussi, ce que - en attendant la décision en cours de l'Eglise - l'on peut appeler "l'intimité d'une sainte". 

 

Grande fécondité spirituelle

La fécondité spirituelle de Marthe toucha toutes les forces vives de l'Église, aussi bien les religieux que des laïcs, des gens simples que des intellectuels, des charismatiques que les bénédictins de Fontgombault, ainsi que nombre de communautés nouvelles. Sans oublier les Foyers de charité, bien sûr, et les écoles de Chateauneuf-de-Galaure. L'édition papier de L'Homme Nouveau reviendra plus longuement sur Marthe Robin dans l'un de ses prochains numéros.

 

NB : c'est par erreur qu'avait été publié sur ce blog un article mis auparavant en ligne sur le site de nos confrères d'Il est vivant. Merci à ceux qui nous l'ont signalés. 

Pour mieux connaître Marthe Robin et l'avancée de sa cause, voir le site officiel.

Réseaux sociaux

Ajouter un commentaire

Après validation par l'Homme Nouveau, le commentaire sera mis en ligne sur le Blog.
Pour commenter cet article, veuillez remplir le formulaire suivant :

* Champs obligatoires

Aucun commentaire