Ça c'est du journalisme coco…

Rédigé par Philippe Maxence le dans Politique/Société

Ça c'est du journalisme coco…

Mercredi, on apprenait que la Cour de cassation avait blanchi  le député UMP du Nord Christian Vanneste et annulé sa condamnation pour injure envers la communauté homosexuelle, estimant qu’il n’avait pas dépassé les limites de la liberté d’expression.


Il n’empêche ! Le Point place cette semaine Christian Vanneste parmi les personnalités « en panne » dans sa colonne de distribution de points (vous savez, ces colonnes stupides présentes dans nos hebdomadaires qui reniflent seulement l’air du temps).

Normal, direz-vous. Paraissant le 13 novembre, Le Point, au regard des délais de bouclage, ne pouvait pas être au courant d’un jugement rendu le 12 novembre.

C’est vrai ! Sauf que s’il ne s’agissait pas seulement de condamner les « mal-pensants », les journalistes du Point auraient attendu le verdict du jugement du 12. Histoire d’annoncer la vérité et de placer Christian Vanneste dans la bonne colonne.

Le Point le fera peut-être la semaine prochaine. On prend les paris ?
 

Réseaux sociaux

Ajouter un commentaire

Après validation par l'Homme Nouveau, le commentaire sera mis en ligne sur le Blog.
Pour commenter cet article, veuillez remplir le formulaire suivant :

* Champs obligatoires

1 commentaire

Par JCC, le

Attention au sens des mots qu'on reprend parfois.
dire que le député Vanneste a été "blanchi", cela signifie que quelque part il est quand même coupable des faits qui lui sont reproché. Chacun est libre d'employer le terme qu'il souhaite en fonction de ce qu'il en pense. Il est dommage en ce qui concerne les média de présenter comme une information ce qui est une opinion par le choix des termes employé.