Saint Pie X, le grand pape pasteur

Rédigé par Yves Chiron le dans Culture

Saint Pie X, le grand pape pasteur

Un peu plus d’un siècle après le décès du pape Pie X, une riche vie du saint,publiée initialement en plusieurs volumes, est rééditée. Une œuvre rigoureuse pour faire connaître un grand pasteur.

En juin 1951, Pie XII béatifiait le pape Pie X (1903-1914). S’appuyant sur l’ample matériel documentaire qui avait été rassemblé pour les procès canoniques, l’abbé Pierre Fernessole publiait Pie X. Essai historique en deux volumes (1952 et 1953). Après la canonisation survenue le 29 mai 1954, le même auteur publiait un supplément : Dans la splendeur des saints (1954, 64 p.). Les éditions Clovis ont eu l’excellente idée de rééditer ces trois volumes en un seul ouvrage – mais on peut regretter trop de fautes typographiques et l’inexplicable décision d’avoir remplacé partout le « don » utilisé en Italie pour les prêtres par le « dom » qui, en français, est réservé aux bénédictins.

Depuis la parution des volumes de Fernessole – il y a plus de soixante ans – nombre de travaux historiques ont été consacrés à saint Pie X, notamment en Italie et en France. Ont été édités aussi des discours, des homélies et des écrits du futur pape à l’époque où il était évêque de Mantoue puis patriarche de Venise. Enfin les Archives Secrètes Vaticanes sur le pontificat ont été ouvertes aux chercheurs. Tout cela a permis d’approfondir la connaissance que l’on peut avoir de la person­nalité du saint pape et de son action.

De nombreux témoignages

Mais l’« essai historique » de Pierre Fernessole reste utile, et même irremplaçable parce qu’il cite très abondamment les témoignages recueillis pour les procès ordinaire puis apostolique de béatification. Ces témoignages ont été publiés dans des volumes non destinés à être diffusés (Posizioni, Articoli, Summarium). Le principal mérite du Père Fernessole est d’y avoir eu accès et de les avoir utilisés intelligemment. Pour certains chapitres (le Sillon, l’Action française, la séparation de l’Église et de l’État en France), les témoignages recueillis au procès de béatification étaient vraiment peu nombreux et l’auteur a dû recourir à d’autres sources.

Un des intérêts de son livre est aussi de montrer que nombre des décisions et réalisations majeures du pontificat (la restauration de la musique liturgique, le souci du catéchisme, la réforme des séminaires, l’engagement des catholiques dans la cité) sont dans la continuité de ce qu’a fait Mgr Sarto en tant qu’évêque de Mantoue ou Patriarche de Venise.

Pierre Fernessole n’avait voulu « apporter que des faits – des faits irrécusables –, des actes absolument authentiques, des notations psychologiques solidement fondées, des textes de la plus rigoureuse exactitude ».

 

Pierre Fernessole, Pie X, Clovis, 672 p. avec 48 p. de photographies d’époque, 30 euros.

 

Ce billet a été publié dans L'Homme Nouveau, je commande le numéro

Réseaux sociaux

Ajouter un commentaire

Après validation par l'Homme Nouveau, le commentaire sera mis en ligne sur le Blog.
Pour commenter cet article, veuillez remplir le formulaire suivant :

* Champs obligatoires

Aucun commentaire