Au cinéma : Le Grand Jour

Rédigé par Gabrielle Fonval le dans Culture

Au cinéma : Le Grand Jour

Très jeunes, Nidhi, 15 ans, Deegii, 11 ans, Tom, 19 ans, et Albert, 11 ans, ont été habités par une passion. Qu’il s’agisse des mathématiques, du contorsionnisme, de la nature et des animaux sauvages ou de la boxe, ils ont toujours su ce qu’ils voulaient faire plus tard. Mais ce n’est pas simple quand on a grandi dans une famille très pauvre.

Valeur artistique : Son précédent film, Sur le chemin de l’école, ayant connu un grand succès, le documentariste Pascal Plisson n’a pas eu de difficultés pour produire ce film étonnant, qui nous entraîne en Inde, en Mongolie, en Ouganda et à Cuba. On partage la vie quotidienne de ces enfants, qui se battent avec acharnement pour réaliser leur rêve, intégrer une école polytechnique pour l’une, une école du cirque pour l’autre, devenir ranger dans un parc naturel pour le troisième et champion de boxe pour le petit dernier. On suit leurs efforts de chaque jour, leurs sacrifices et leur acharnement, afin de réussir leur vie et de sortir leurs proches de la misère. Ce beau film est aussi passionnant que réconfortant.

Valeur morale : La famille, qui soutient, encourage et entoure d’amour ces enfants est très présente. Elle constitue un moteur extraordinaire pour leur permettre de se dépasser.

 

Documentaire français (2015) [J] de Pascal Plisson, avec Nidhi Jha (l’étudiante indienne), Deegii Batjargal (la contorsionniste mongole), Tom Ssekabira (le ranger ougandais), et Albert Gonzalez Monteagudo (le boxeur cubain) (1 h 26). 

Réseaux sociaux