Vladimir Poutine, cet Inconnu

Rédigé par Stéphen Vallet le dans Culture

Vladimir Poutine, cet Inconnu

Datant de 2000, mais seulement publié aujourd’hui en France, le livre d’entretiens Première personne apporte des éclairages sur la vie personnelle et familiale de Vladimir Poutine sans parvenir cependant à percer les secrets du Président russe.

Qui est exactement Vladimir Poutine ? C’est à cette question que tente de répondre ce livre d’entretiens, enfin publié en langue française. En 2000, le Président de la Fédération de Russie avait dialogué avec trois journalistes russes afin de retracer son parcours. Publié en Russie, puis traduit aux États-Unis, l’ouvrage n’avait jamais fait l’objet d’une publication française. Seize ans après, il paraît enfin en français, ce qui n’est pas sans inconvénient pour la compréhension du livre. L’ouvrage s’achève en effet alors que Poutine n’est que président par intérim après la démission de Boris Eltsine. Depuis, beaucoup d’évènements se sont passés. Et, beaucoup d’interrogations se sont ajoutées.

Comme l’écrivent les auteurs dans leur préface, « Avec Poutine, nous avons parlé de la vie. Essentiellement de sa vie ». La politique qu’il mène et les idées qui le conduisent au plan personnel et politique affleurent certes, mais seulement comme illustrations. On aimerait en savoir davantage sur la philosophie, la doctrine et les idées (notamment religieuses) du Président russe.

Témoignages de sa famille

En revanche, les auteurs ont eu l’excellente idée d’insérer dans le cours des entretiens les témoignages de l’épouse, des filles et des amis de Vladimir Poutine quand cela pouvait éclairer les propos de ce dernier. Seulement, entre-temps, les filles Poutine ont grandi et, d’enfants alors, sont devenues adultes. Le couple Poutine, qui semble si proche dans le livre, a divorcé. Tout un pan de la « réalité » Poutine est donc désormais obsolète, même si cela n’enlève rien au fait qu’elle ait bien existé.

Alors, qui est vraiment Vladimir Poutine ? Les auteurs estiment n’avoir pas répondu à cette question. En revanche, ils apportent des éclairages à partir des questions qu’ils lui ont posées et des réponses que cet homme issu du monde du renseignement a bien voulu leur donner. On sent d’ailleurs une grande maîtrise dans ses propos…

Issu d’une famille soviétique modeste, Vladimir Poutine a grandi comme nombre d’enfants de cette période dans une certaine pauvreté. Peu enclin aux études, sauvé par le judo, qui lui offre non pas seulement un sport à pratiquer mais une certaine philosophie de la vie, il rêve très vite d’intégrer le KGB après avoir vu un film à la gloire des services secrets soviétiques. « Ce qui m’impressionnait, explique-t-il, c’était le fait qu’avec si peu de moyens, à la force d’un seul homme, on pouvait atteindre des résultats que des armées entières n’arrivaient pas à obtenir ». Étudiant en droit, il est finalement recruté par le KGB pour lequel il sera envoyé en RDA. De retour dans la Russie de la Perestroïka, il finit par quitter le KGB (qui n’accepte pas sa démission) pour commencer une carrière politique à la mairie de Saint-Pétersbourg avant de rejoindre l’entourage d’Eltsine. Il ne cessera plus de monter, avant d’arriver à la Présidence de la Russie.

Une grande part du livre est consacrée à sa vie familiale et la parole est donnée à de nombreuses reprises à son épouse d’alors. Poutine apparaît comme un homme secret, volontaire, attaché aux siens, mais prêt à tout sacrifier pour son pays. Il est impossible de savoir son degré exact d’adhésion au communisme, même s’il parle à plusieurs reprises de la période soviétique comme d’une ère totalitaire. À travers cet ouvrage qui lève légèrement un pan du voile, on apprend certes à connaître une partie de la vie de Poutine. Mais, effectivement, pas à répondre à la question : qui est vraiment Vladimir Poutine ?

Vladimir Poutine, Première personne, So Lonely, 206 p., 15 €.

Réseaux sociaux