Meurtre à Pemberley

Rédigé par Benoît Maubrun le

Meurtre à Pemberley

Goodness ! Il y a eu un meurtre à Pemberley. Plus qu’un scandale, une infamie. Pemberley, vous vous en souvenez, est la superbe demeure de Mr. Darcy, l’un des personnages les plus célèbres de la galaxie de Jane Austen. Pour autant, si chez la romancière, l’orgueil et les préjugés se défient comme le font souvent également la raison et les sentiments, il n’est pas question de meurtre. Il a fallu l’une des reines du polar anglais, P.D. James herself, pour l’introduire et bousculer durablement l’ordre serein de Miss Austen.

Adapté par la BBC, La mort s’invite à Pemberley, se veut une suite criminelle d’Orgueil et préjugés. Dans le rôle de celui que l’on soupçonne forcément de crime, l’intempérant Georges Wickham (Matthew Goode) toujours affublé de sa stupide épouse, Lydia (Jenna Coleman), qui ne comprend pas ce qui se passe. Il revient donc à Darcy (Matthew Rhys) et son épouse Élizabeth (Anna Maxwell Martin) de chercher la vérité et… de la trouver. On retrouve aussi le colonel Fitzwilliam (Tom Ward), toujours sensible au charme de son hôtesse. L’atmosphère est bien plus pesante que dans les adaptations de l’œuvre même de Jane Austen. Les décors et les paysages sont magnifiques et le temps de s’habituer aux comédiens dans les rôles les plus célèbres, l’enquête captive.

Pemberley, Koba films, 19,99 € env.

Réseaux sociaux