Mais, qui est « Jésus, de Nazareth à Jérusalem » ?

Rédigé par Constance Guillot le dans Humeur

Mais, qui est « Jésus, de Nazareth à Jérusalem » ?

Dans les rues de Paris ou de banlieue, on plisse les yeux pour lire sur certaines affiches placardées « La fresque musicale, Jésus, de Nazareth à Jérusalem ». Que nous a-t-on encore inventé ? Une pseudo-mise en scène sur un Jésus mi-humain, mi-symbole ? Un spectacle à la manière du Roi Soleil ou des 10 commandements ? Un spectacle blasphématoire ? Trop d’interrogations… Puis, dans le dernier numéro de Famille Chrétienne (n° 2057) il y a un entretien du compositeur de la fresque en question : Pascal Obispo. Ce dernier qui explique : « On s’est rendu compte que nous étions tous des enfants de cette culture chrétienne. Cela était profond. Nous avons été happés par la puissance de cette histoire qui est à la fondation de notre culture. Cette histoire qui nous dit “Aimez-vous les uns les autres !”… » Le pouls qui s’était accéléré en voyant les affiches réduit et finalement ça ne sera pas si mal. Une façon de montrer Jésus différemment, peut-être d’évangéliser un peu, voire de convertir. Mais, les questions fusent toujours… Des chansons ? Des clips ? Un album ? Une fresque ? Une comédie musicale ? Alors, recherche sur YouTube « Jésus fresque musicale » : trois clips : « La bonne nouvelle », « Adieu » et « Aimez-vous les uns les autres ». Trois titres de chansons qui paraissent correct et en accord avec la vie de Jésus. Le pouls a repris une allure normale. Et… visionnage des clips en question. Fidèles aux décors de Judée décrits dans les Évangiles, les apôtres ont l’air sérieux et sympas dans « Bonne nouvelle », Marie a la voix douce et le visage gracieux dans « Adieu », même notre cœur bat et nous avons la larme à l’œil quand Christophe Barratier, le metteur en scène, rejoue la Passion du Christ dans la vidéo où chante la Sainte Vierge. « Aimez-vous les uns les autres » nous laisse, par contre, dubitatifs… Un Jésus à la barbe taillée à merveille, au visage buriné et aux cheveux très noirs, aux gestes si apprêtés et maniérés que l’on croirait regarder une mauvaise parodie… Un Jésus à la voix mièvre qui pousse à avoir « mal à notre foi ». La question est : les gens auraient envie de croire en « ça » ?… L’album de cette pièce, sorti le 16 juin, annonce une fresque musicale prévue pour octobre prochain… Une comédie musicale qui laisse perplexe. On attend le spectacle.

 

Pour aller plus loin : CD Jésus de Nazareth à Jérusalem- Sony Music Entertainment, 14 titres, 15,99 €. Spectacle à partir du 17 octobre 2017 au palais des sports de Paris.

Réseaux sociaux