SOS Chrétiens d’Orient :
producteur d'un Son et Lumière !

Rédigé par Constance Guillot le dans Politique/Société

SOS Chrétiens d’Orient : <br>producteur d'un Son et Lumière !

Le jeudi 29 juin aura lieu au Val-de-Grâce à Paris un spectacle Son et Lumière inédit : « Martyre et espérance des chrétiens du Proche-Orient, de saint Paul à nos jours », organisé par SOS Chrétiens d’Orient. Entretien avec Charles de Meyer, président de l’association, à l’occasion de cette grande soirée.

Pourquoi un son et lumière ?

SOS Chrétiens d’Orient présente un grand spectacle son et lumière organisé autour d’un texte de Richard Millet, « Chrétiens d’Orient de saint Paul à nos jours, martyre et espérance ». Notre association veut ainsi allier son dessein humanitaire, aider les chrétientés qui souffrent et accomplir son ambition civilisationnelle : retisser des liens entre les chrétientés françaises et orientales.

Ces liens s’affermissent avec les persécutions intolérables que subissent nos frères aînés dans la foi et dont les médias se font l’écho en France. Ils ne doivent cependant pas s’appuyer sur la seule émotion mais bien sur l’intelligence de ce qui nous unit. Évidemment, c’est le Christ qui est le ciment de cette fraternité.

Mais l’Église a aussi incarné ce message : les différents rites, les identités, les échanges historiques sont des richesses négligées, fruits de millénaires d’échanges entre les Églises orientales et occidentales. Aussi, présenter des dizaines d’auteurs français en signature, avoir la joie d’entendre Jean-Pax Méfret, faire mieux connaître l’abbaye royale du Val-de-Grâce sont pour nous autant de signes d’une vraie réunion des Français dans ce qu’ils ont de plus beau pour appliquer leur charité aux chrétiens arméniens de Syrie.

Au commencement de notre association, nous reprenions souvent la belle phrase de Maurice Barrès dans Un Jardin sur l’Oronte : « de telles pensées doivent agir et non parler ». Ce spectacle offre l’occasion à tous ceux qui le souhaitent de témoigner concrètement de leur solidarité avec les chrétiens d’Orient.

Pensez-vous pouvoir bientôt reconstruire le quartier de Midan à Alep avec les bénéfices que vous allez récolter durant cette soirée ?

SOS Chrétiens d’Orient ne pourra pas reconstruire seul ce quartier. Il faut savoir qu’il se situe à quelques encablures des pires bastions djihadistes d’Alep – avant que la ville ne soit libérée.
En revanche, nous allons montrer aux Aleppins tout le souci que nous avons de leur sort et de leur enracinement. C’est important de les encourager à s’enraciner ou à revenir sur la terre de leurs pères.

Alep a donné une leçon de résistance au monde, notamment à travers sa communauté chrétienne. C’est donc un honneur de pouvoir les aider !

Comment avez-vous se passe l'organisation d'une telle soirée?

Nous avons un certain nombre de prestataires qui nous accompagnent dans la mise en œuvre de cette grande soirée. Ils avaient un cahier des charges simple : instituer une soirée qui reflète ce que la France a de plus beau pour que cela nous conduise à une solidarité vraie avec les chrétientés orientales.

L’abbaye royale du Val-de-Grâce et son aumônier, le père de Pommerol, ont été des relais extraordinaires pour nous permettre d’investir ce lieu. Je salue aussi la bienveillance de Richard Millet qui nous offre un texte sublime !

Pensez-vous que cet événement pourra sensibiliser un peu plus les Français sur la condition des chrétiens d'Orient ?

Je le crois. Dans une période où les Français soucieux d’affirmer les trésors de leur foi dans la société sont à la recherche de repères, ce type d’évènements marque une occasion de s’assembler et de dire que nous ne lâcherons rien dans la défense des chrétiens d’Orient.

Face aux utilitarismes qui négligent ces communautés, face aux intérêts économiques qui veulent simplifier le Proche-Orient, nous devons faire le pari de la beauté et de l’intelligence des chrétientés orientales au sein d’un Proche-Orient en pleine mutation.

Nous menons au quotidien des actions de sensibilisation sur les questions de la discrimination religieuse mais la masse de nos soutiens et la qualité des intervenants de cette soirée est un message adressé aux dirigeants français : vous devrez compter avec les défenseurs des chrétientés orientales !

Pour aller plus loin : Son et lumière à l’abbaye royale du Val-de-Grâce pour les Arméniens d’Alep jeudi 29 juin 2017 à partir de 20h00. Cocktail offert dans les jardins. Séances de dédicaces par notamment Charles Beigbeder, Gabrielle Cluzel ou Jean-Christian Petitfils. Les bénéfices récoltés serviront à financer la reconstruction du quartier arménien de Midan à Alep (Syrie).

 

Réseaux sociaux