Laïcité oblige

Rédigé par Adélaïde Pouchol le dans Éthique et tac

Laïcité oblige

D'aucuns rient lorsque les défenseurs du vrai mariage objectent que si toutes les formes d'amour sont permises, on aboutira, peu après le « mariage » entre deux personnes du même sexe, à la polygamie. Le polyamour plutôt. Car l'amour est très important dans toute cette histoire : sincère ou non, il est en tout cas le fondement revendiqué et brandi de ces couples nouveaux qui voudraient que l'Etat bénisse leurs sentiments… Au Brésil, il a fallu un an tout juste entre la légalisation du « mariage » homosexuel et la célébration du premier « mariage » à trois, par le notaire de Tupa, Claudia do Nascimento Domingues. Que l'on ne nous fasse pas croire que les Français seront plus raisonnables que les Brésiliens.

Ce bouleversement de civilisation est un engrenage, une folle machine qu'on n'arrête que très difficilement. C'est la légalisation du Pacs qui a préparé les mentalités au débat sur le « mariage » homosexuel, et c'est ledit mariage qui préparera les mentalités aux ménages à trois ou plus. La disparition des termes de père et mère au profit de celui de « parent » rend de toute façon la chose assez simple à mettre en place.

La revanche est des plus jouissives pour la minorité homosexuelle et militante, trop heureuse de renverser l'ordre hétérosexuel, patriarcal et dominant. Trop heureuse aussi de mettre à bas l'héritage judéo-chrétien. Réflexe infantile de rejet brut de ce qui est édicté par l'autorité du simple fait qu'il émane justement de cette autorité. Le mariage serait fondé sur un ordre transcendant ? A la poubelle donc !

Faudra-t-il continuer de jeter, un par un, tous les commandements du Décalogue, du simple fait qu'ils aient été donnés par Dieu à Moïse ? L'interdit de tuer, l'interdit de l'adultère aussi, ont déjà été bravés depuis longtemps. Mais combien de temps la société laïque pourra-t-elle souffrir l'interdit du vol et du mensonge, donnés, de la même manière, par Dieu ? Tout de même, on ne rigole pas avec ça ! Dans un pays où le voile intégral et les crucifix à l'école sont interdits, il serait de bon ton que l'on travaille le dimanche, que l'on vole, que l'on mente, que l'on tue… Il ne s'agit pas seulement de laisser libre court à l'humaine bassesse, la logique voudrait que ces préceptes figurent dans les lois de la République française. Laïcité oblige.

Recommander ce billet

Ajouter un commentaire

Après validation par l'Homme Nouveau, le commentaire sera mis en ligne sur le Blog.
Pour commenter cet article, veuillez remplir le formulaire suivant :

* Champs obligatoires

1 commentaire

Par Jean-Luc BOULARD, le

Mariage homo : le Grand Orient de France se démasque…L’AFP déclare, le 05/11/2012 : « La plus célèbre des loges maçonniques[1] s’est publiquement insurgée contre des "imprécations stigmatisantes", des "amalgames violents et haineux ». Et de citer les FF.˙. :« Au nom de la Laïcité, le Grand Orient de France rappelle que les Églises doivent se restreindre à la seule sphère spirituelle, et ne pas interférer, par des imprécations stigmatisantes et des amalgames violents et haineux, avec les légitimes débats publics et démocratiques qui président à l'évolution et au progrès des droits civils", ajoute le texte."Ce projet de loi vise à assurer une reconnaissance républicaine du libre choix matrimonial des individus qui le souhaitent, au nom de l'égalité des droits", a plaidé le Grand Orient. » Ce que l’Eglise catholique pourrait reformuler autrement : « Au nom de la Liberté, l’Église rappelle que le Grand Orient de France doit se restreindre à sa seule sphère amicaliste et associative, et ne pas interférer, par des imprécations stigmatisantes et des amalgames violents et haineux, dans les légitimes débats publics et démocratiques qui président à l'évolution et au progrès des droits civils" où l’Eglise a, elle, toute sa place. » Conclusion : Ce projet vise à démolir la Famille traditionnelle et naturelle pour la refonder suivant des principes mortifères pour la société actuelle, avec la volonté de l’assujettir à une vision socialisante et matérialiste. Cette "évolution " n’est pas un " progrès ", c’est une régression majeure de l’Humanité.

jeanlucboulard.over-blog.com/article-mariage-homo-le-

HS numérique